Les surfeurs de l’association Surfrider foundation publient ce matin le top ten des déchets présents sur les plages et je n‘en crois pas mes oreilles… Vous utilisez des cotons tiges? Vous savez un petit bout de coton de chaque côté d’un bâton en …plastique ! Que l’on jette vaillamment dans la cuvette des WC au lieu de les mettre à la poubelle et qui finissent sur les plages. Vous voyez ce sable blanc souillé par nos déchets? Je suppose que lorsque les plages sont sales vous vous offusquez alors que vous êtes en partie responsables. Les déchets de la salle debain vont à la poubelle pas dans les WC, sinon vous étalez votre serviette de bain sur des cotons tige. Les stations d’épuration des eaux usées, ce qui sort de vos toilettes,ne peuvent pas tout retenir. Bienvenue à la plage ! On l’a déjà évoqué : 80% des déchets sur les plages sont des plastiques. Oui des gros déchets et des petits : les fameux cotons tiges. L’an passé les surfeurs ont ramassé sur les plages européennes de quoi faire trois fois et demi le tour de la Tour Eiffel. Si on met les cotons tiges bout à bout. Et c’est pourtant pas long un coton-tige. La Méditerranée, mer semi-fermée est la plus touchée. Elle sert de déversoir ou pourrait -on dire d’égout à tous les pays riverains. Le bâton est en plastique. Et figurez-vous que les parlementaires ont entendu la plainte du milieu marin. Avec un amendement coton-tige dans la loi sur la biodiversité . Il interdit la commercialisation des cotons tiges en plastique au premier janvier 2018. Sauf pour les usages médicaux… dans les hôpitaux, les déchets sont supposés être dirigés correctementvers les filières de traitement et ne sont pas jetés dans les toilettes. Nous aurons donc des cotons avec des tiges en papier. Ça c’est biodégradable mais ce n’est pas une raison pour les jeter n’importe où quand même. Dans leur enquête, les surfeurs sont aidés par un industriel dans leur quête de propreté…Et pour nous convaincre nous les consommateurs. Suez donne la main aux surfeurs. Son métier c’est la propreté. C’est aussi l’information. Et la carotte sans le bâton : avec la mise en place de conteneur de récupération des bouteilles en plastique qui récompensent les consommateurs : une bouteille, un coupon de réduction. Au Pays Basque, 200 000 euros ont été versés aux citoyens recycleurs en 2 ans. Une autre forme de la consigne que connaissaient nos parents.

tiges de coton
tiges de coton © surfrider

tiges de coton
tiges de coton © surfrider

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.