CNDP
CNDP © Radio France / CNDP

Un débat planétaire sur le changement climatique a été organisé le week end dernier dans 100 pays dans le monde pour prendre une photographie de la conscience environnementale mondiale.

79 % des citoyens se disent concernés par le changement climatique. Un sondage moins mondial réalisé il y a 6 ans ils étaient 66%.

Ces citoyens-là qui ont participé au dernier débat sont éclairés : on les a d'abord informés sur le phénomène sur les négociations actuelles pour tenter de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et ensuite on les a interrogés.

Et les réponses dépendent du lieu où ils habitent.

Les pays les plus vulnérables sont les plus concernés. 85% des africains, 93% en Océanie se disent préoccupés. Pierre Radanne président de l'association 4 D estime que ce fait est nouveau : les citoyens des pays en voie de développement veulent un accord climatique.

La minute de la biodiversité

Et une histoire de parasite.

Qui transforme une coccinelle en nounou pour les larves de son pire ennemi. François Letourneux de l'Union Internationale pour la conservation de la nature.

PLANETE environnement Bonjour Nathalie FontrelVous revenez sur le débat citoyen planétaire sur le climat. Organisé le w end dernier dans 100 pays dans le monde pour prendre une photographie de la conscience environnementale mondiale. Et bonne pour le climat 79 % des citoyens se disent concernés par le changement climatique. Un sondage moins mondial réalisé il y a 6 ans ils étaient 66%. Ces citoyens là qui ont participé au dernier débat sont éclairés : on les a d'abord informé sur le phénomène sur le négociations actuelles pour tenter de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et ensuite on les a interrogé. Et les réponses dépendent du lieux où ils habitent. Les pays les plus vulnérables sont les plus concernés. 85% des africains, 93% en océanie se disent préocupés. Pierre Radanne président de l'association 4 D. MAG 1'04Les citoyens tirent mais les pays freinent des 4 fers. Ils se regardent avec méfiance. Pas question de faire plus que le voisin. Et pour le moment, les contributions où engagement de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne permettent pas de rester en deça des deux degrés d'augementation de la température. Un chiffre exigé par la science pour éviter un chaos climatique. La minute de la biodiversité et une histoire de parasite.Qui transforme une coccinelle en nounou pour les larves de son pire ennemi. François Letourneux de l'Union Internationale pour la conservation de la nature.MAG 1'10

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.