aff_fontrel
aff_fontrel © radio-france
On peut définir [l'économie circulaire](http://www.institut-economie-circulaire.fr/) en opposition au système actuel : extraire, fabriquer, consommer, jeter. Il s'agit de faire en sorte que les déchets des uns deviennent la ressource des autres. Et de boucler la boucle... d'où ce qualificatif de "circulaire". C'est vrai le recyclage des déchets est un exemple d'économie circulaire. Mais la France est encore bien en retard dans ce domaine. Exemple : on ne recycle que 47% des vieux papiers. La Directrice Générale d'[Ecofolio](http://www.ecofolio.fr/) - l'éco organisme qui finance le tri et le recyclage - Géraldine Poivert note que lorsque l'on fabrique de la pâte à papier on incorpore que 30% en moyenne de vieux papier. Ecofolio a commandé une étude à l'économiste Nicolas Bouzou pour faire progresser le recyclage. Il estime qu'il faut améliorer la collecte et demander aux français de trier les papiers séparrément des autres déchets d'emballages. Il faudrait aussi que les commandes publiques priviligient le papier recyclé pour l'impression des formulaires administratifs ou électoraux. Recycler c'est bon pour l'économie. D'autant que la moitié de pâte à papier vierge utilisée en France est importée. ### **La minute de la biodiversité** Quand nos nos fauves domestiques s'en prennent aux espèces protégées.Mon ami le chat, qu'il soit livré à lui même ou qu'il soit dorlotté par son maître, a un [appétit de lion](http://www.nature.com/ncomms/journal/v4/n1/abs/ncomms2380.html). François Letourneux de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature.
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.