Des dimanches sans fusil
Des dimanches sans fusil © Collectif pour un dimanche sans chasse

Une pétition plaide pour des dimanches sans chasse.

Septembre est traditionnellement le mois de l'ouverture progressive de la chasse. Et la cohabitation entre les porteurs de fusils et les promeneurs ne se passe pas sans tension.

437 associations ont donc lancé une pétition pour exiger que la chasse soit interdite le dimanche. Au nom du partage de la nature. De peur de prendre une balle perdue, beaucoup de promeneurs à cheval, à pied, à vélo préfèrent ne plus sortir. Le Collectif "pour le dimanche sans chasse" affirme qu'il y a huit fois plus d'accident ce jour-là.

D'après l'Office National de la chasse, on recense 122 accidents pour la saison 2014-2015 dont 14 morts qui sont tous des chasseurs. La tendance est à la baisse, sans doute précise l'Office parce que lors de l'examen du permis de chasse, les questions de sécurité sont éliminatoires.

La majorité des pays d'Europe de l'Ouest ont instauré un ou plusieurs jours sans chasse. La France avait même adopté une loi en l'an 2000 : La loi Voynet instaurait le mercredi sans chasse. L'article fortement contesté par les députés a donné lieu à des envolées lyriques plus ou moins de bon goût. Le député Charles de Courson s'est adressé à la ministre de l'Environnement de l'époque :"La chasse Madame c'est comme l'amour, pour en parler il faut l'avoir pratiquée" . Le mercredi sans chasse est malgré tout adopté. Les chasseurs sont furieux. Trois ans plus tard une autre loi chasse celle de Roselyne Bachelot et abroge le mercredi sans chasse. Les chasseurs sont contents. Estimant que ce jour leur est nécessaire pour former les jeunes et recruter de nouveaux adeptes.

65% des promeneurs non porteurs de fusil se disent gênés par les chasseurs. C'est un sondage IFOP un peu ancien, 2011, mais pour rencontrer des non chasseurs dans la campagne on sent qu'ils serrent les fesses.

La chasse est pratiquée par 1,6% de la population. Un partage équitable devrait pouvoir exister.

Mais les chasseurs rappellent que ce sont eux les véritables écologistes. Que ce sont eux qui gèrent les milieux naturels. Que ce sont eux qui maintiennent l'équilibre des espèces, du gibier à poils et à plumes.

Le président de l'association Action Nature Pierre Athanaze commente cet "équilibre" : les chasseurs tuent 30 millions d'animaux par an dont 25 millions d'oiseaux.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.