logo stop pub
logo stop pub © radio-france
Les COUNA ce sont les courriers publicitaires non adressés. Sur lesquels votre nom et votre adresse ne figurent pas et qui encombrent nos boites aux lettres. Chaque foyer français en reçoit 40 kilo par an. Et d'après une enquète de l'agence de l'environnement, plus de 90% passent directement de la boite aux lettres à la poubelle. C'est un gachi et une gabegie financière. Le coût de traitement de ces prospectus représente 110 millions d'euros par an. Il faut les collecter et si possible les recycler. Les professionnels participent à ce financement. Il acquittent une éco taxe, s'ils diffusent plus de 5 tonnes d'imprimés par an. Cet argent est reversé aux collectivités locales pour les aider à financer le traitement des pub. Mais pour les écologistes de l'association [Résistance à l'Agression Publicitaire,](http://antipub.org/) l'éco taxe ne couvre pas les coûts. Au final ce sont les citoyens qui paient via la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Les sénateurs ont déposé un amendement pour augmenter l'écotaxe de 25% mais ça ne suffira pas encore. D'où la demande des associations : il faut que les professionnels supportent les coûts à 100%. Et qu'ils respectent l'autocollant ["Stop Pub"](http://www.developpement-durable.gouv.fr/Stop-pub-moins-de-prospectus-dans.html). Les anti pub réclament des amendes dissuasives pour garantir la liberté de ne pas recevoir de pub. Comme cela existe au Portugal. Alors il y a bien un moyen de manifester sa mauvaise humeur. Renvoyer le prospectus à l'annonceur, le supermarché par exemple, dans une enveloppe non timbrée. C'est lui qui paiera les frais d'envois et ça l'incitera peut être à zapper votre boite aux lettres. Mais les enveloppes c'est aux citoyens de les payer. ### **La minute de la biodiversité** **Et la réintroduction du bouquetin des Pyrénées.** L'espèce a disparu des Pyrénées françaises au début du vingtième siècle. Alors qu'elle est présente en Espagne. Et entre la France et l'Espagne, on a signé un accord qui repose sur le "donnant donnant". **François Letourneux de l'Union internationale pour la conservation de la nature.** [L'enquête publique sur la réintoduction du bouquetin.](http://www.parc-pyrenees.com/les-news/523-reintroduction-du-bouquetin-dans-les-pyrenees-consultation-publique.html)
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.