A l’occasion des vœux de l’Autorité de sûreté nucléaire, direction l’Autriche où l’énergie atomique est l’amie du soleil.

C’est une centrale nucléaire qui produit de l’énergie solaire. Sur le toit, les façades du bâtiment et les terrains qui l’entourent: 1 000 panneaux solaires photovoltaïques. Ils transforment les rayons du soleil en électricité. Elle est envoyée sur le réseau de distribution pour alimenter les habitants. Les panneaux produisent. La centrale, elle, est à l’arrêt. En fait elle n’a jamais fonctionné. Nous sommes sur les bords du Danube : une centrale a besoin d’eau pour contrôler sa température. Nous sommes à ZWENTENDORF.

Mais pourquoi cette centrale est-elle devenue l’amie du soleil ?

Elle a été récusée. Les travaux de construction ont débuté en 1972. 6 ans plus tard elle était sortie de terre. Si on était perfide on dirait que ça a duré moins longtemps que la construction de l’EPR en Finlande ou en France. Si on est honnête on doit reconnaitre que c’était une petite centrale par rapport au mastodonte EPR.

Il n’y avait plus qu’à la charger en combustible nucléaire. Mais l’opposition des riverains était forte. On a donc demandé l’avis des habitants. « On appuie sur le bouton marche ou pas ? ». Les autorités ont organisé un referendum. Résultat « non ». Donc la centrale n’a jamais été activée. Elle trône sur les bords du Danube mais n’a jamais produit d’énergie.

Jusqu’aux panneaux solaires.

On peut dire que c’est une centrale nucléaire qui produit de l’énergie propre. Renouvelable. L’entreprise qui l’a équipée s’appelle FRONIUS. Ses dirigeants sont convaincus que le soleil peut fournir 100% de nos besoins énergétiques sur la planète.

Ça semble illusoire : Aujourd’hui elle représente moins de 1%. Le nucléaire est à 3 et les énergies fossiles responsables du changement climatique à 78%.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.