E prix.
E prix. © Renault

Paris accueille une course de Formule E Samedi, E comme électrique.

Et ça fait hurler les élus écologistes.

Un circuit de 24 virages au cœur de Paris, les voitures vont faire le tour des Invalides. Vitesse de pointe 225 kilomètres à l’heure. Le tout sans émissions de polluants. En tout cas localement… Ail première objection : l’électricité est essentiellement d’origine nucléaire. Elle génère des déchets radioactifs.

Les écologistes contestent également cet hymne à la vitesse dans une ville où l’on tente la réduire avec la multiplication des zones trente. Mais la voiture électrique est plus écolo qu’une formule Un thermique répond la mairie de Paris. C’est un bon messager pour tenter de séduire les franciliens et les convaincre d’acheter et de rouler vert.

Objection encore : les écologistes regrettent que l’on brouille le message.

Et que l’on fasse la promotion de la voiture individuelle. Qu’elle soit électrique ou pas l’auto est plus souvent immobile que mobile. Coincée dans les embouteillages. Et ils affirment que les bolides Formules E font … du bruit. Un son aigu qui rappellerait celui d’un avion au décollage.

Ils réclament depuis des années une journée sans voiture… Ils regrettent qu’on leur offre une journée sans piéton : ils ne pourront pas aller marauder dans un des poumons verts de Paris.

Allez dernière objection : les travaux nécessaires à la réalisation d’un circuit capable d’accueillir des voitures de courses.

Ce type de bolide est très bas sur le sol. A la moindre aspérité ça risque de coincer. Et de décoller comme cet avion dont on parlait à l’instant.

Pour éviter l’accident, oui, la chaussée a été rénovée. Mais c’est l’organisateur de la course qui a tout financé précise la mairie de Paris. Et sous son contrôle.

On fait la chasse aux nids de poules et aux fissures. Quant aux secteurs pavés il n’était pas question de les enlever… sinon là c’était vraiment la révolution. Ils ont été stabilisés grâce à une émulsion, du sable et ils seront protégés par une couche de bitume. Ay Objection : du pétrole sur des pavés chargés d’histoire. Oui mais répond la mairie de Paris :

Cet enrobé est issu du recyclage de déchets de routes rénovées

Une fois la course terminée il sera retiré et à nouveau recyclé.

Je ne sais pas si la formule E est verte. Ce serait trop facile de terminer en disant qu’elle fait voir rouge aux écolos…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.