Le gouvernement encourage l’autoconsommation de l’électricité que nous pouvons produire.

Ça ne vous concerne pas : Vous n’avez pas de panneaux solaires sur votre maison. Ceux qui sont capables de transformer l’énergie du soleil en électricité.

Pour lancer le marché du photovoltaïque l’Etat nous a mis une carotte sous le nez : un tarif alléchant.

EDF était obligée de racheter le kilowatt heure 50 centimes d’euros. On avait tout intérêt à vendre sa production.

Cela permettait aussi de rentabiliser son investissement.

Mais depuis le marché a été bouleversé.

Les prix des panneaux photovoltaïques a beaucoup baissé. Ils ont été divisé par 8 en une dizaine d’années.

Les ventes progressent de 30% dans le monde.

Pour encourager à l’autoconsommation, je consomme ce que je produis, le gouvernement a décidé de baisser le tarif de rachat 23 centimes et 15 centimes si on consomme un maximum de sa production, parce que on ne peut pas tout utiliser. Les panneaux fournissent une énergie intermittente.

Le soleil ne brille pas la nuit.

Et sauf à avoir des batteries pour stocker l’électricité, on a besoin du réseau EDF pour s’alimenter quand le soleil se couche.

On n’est donc pas encore auto suffisant.

« Mais le monde est en train de changer » affirme André Joffre le PDG du bureau d’études TECSOL et il dessine la planète énergétique de demain. Des maisons autonomes en énergie, capables de renvoyer leur électricité sur le réseau pour alimenter un village, une école.

Vous conduisez votre voiture électrique jusqu'à votre travail. vous la branchez pour la recharger. Grâce à l’informatique vos électrons produits par vos panneaux solaires sont dressés pour aller recharger votre voiture. Vous repartez chez vous tranquillement sans polluer.

Si les bâtiments se couvrent de photovoltaïques, nous serons moins dépendant d’EDF. D’un réseau dont la production est très centralisée. Alimenté par des centrales nucléaires qui hoquettent et des réseaux électriques portés par des pylônes qui sont tombés par terre lors des tempêtes de 1999.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.