C'est une aide méconnue pour financer les travaux de rénovation dans les logement. Et bien ils ont du plomb dans l'aile...

Par Sandy Dauphin.

Si vous voulez isoler vos combles , installer des fenêtres à double vitrage : vous pouvez recevoir un chèque. Ou plus exactement vous obtenez un ou des certificats d'économie d'énergie. vous revendez ensuite ces certificats pour vous rembourser une partie du chantier.

Ce dispositif est financé par les fournisseurs d’énergie EDF et par les distributeurs de carburant. L'Europe les oblige à encourager les particuliers et les entreprises à réaliser des travaux pour faire la chasse au gaspillage d'énergie.

Vous imaginez que les fournisseurs d'énergie ne sont pas très chauds. Forcément, ils vendent de l'énergie or on leur demande de dépenser de l'argent pour réduire la consommation d'énergie.

Qu'ont-ils à y gagner ? Rien, si ce n'est une sanction financière s'ils n'atteignent pas les objectifs fixés par l'Etat pour 3 ans.

Et ce système est assez peu connu des Français.

Tout le monde peut bénéficier de ce dispositif mise en place en 2005. Il permet de rembourser jusqu'à 30% de la facture des travaux pour les familles les plus modestes. Or très peu de gens sont au courant de son existence...

D'après l'association Réseau pour la transtion énergétique, le système est d'ailleurs tellement opaque que ces certificats d’économie d’énergie font parfois l’objet d’un trafic. Des artisans cachent à leur client l’existence des certificats. Ils empochent le chèque.

Les ONG viennent d’envoyer un courrier à Ségolène Royal pour l’alerter.

Les prix des Certificats d'économie d'énergie se sont effondrés....Trop d’offres et peu de demandes, c’est la loi du marché....

Dommage quand on sait que les dépenses énergétiques des français sont considérables. Les ONG estiment que plus de 5 millions de ménages sont en situation de précarité énergétique c'est à dire dans l'incapacité de se chauffer correctement à un prix abordable. Dommage aussi quand on sait que le bâtiment génère plus 20 % des émissions de gaz à effet de serre.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.