Les corridors biologiques permettent aux espèces de se déplacer et assurent aussi un brassage génétique. L'office national de la chasse et de la faune sauvage , la fédération des chasseurs français, la Société de Vènerie ont réalisé une étude dans trois régions pour connaitre les voies de passage des animaux et précisemment des cerfs. Pour Pierre De Roüalle, le Président de la société de Vènerie, il s'agit de vérifier l'efficacité des tunnels ou des passerelles à gibier installé sur les voies ferroviaires et routières. Les cerfs empruntent toujours la même route lorsqu'ils sont pourchassés par les chasseurs. Et ceci depuis des centaines d'années.

Cerf sur l'A77
Cerf sur l'A77 © OGE-V, Vignon
Les chasseurs écolos ?Ils le revendiquent ! Pierre Deboisguilbert secrétaire général de la société de vènerie affirme que le monde de la chasse s'intéresse à la diversité biologique. La vènerie a besoin d'espaces ouverts pour mener une chasse "fairplay". Mais il y a autre chose. Car le cerf est une espèce dite parapluie. Jean Michel Soubieux de l'Office National de la Chasse et de la faune sauvage explique qu'il est évidemment plus facile à observer q'une sauterelle. Les routes du cerfs sont parcourues par toutes les autres espèces. ### La minute de la biodiversité Et le retour des punaises de lit. Elles profitent de l'abandon d' insecticides ultra puissants mais ultra toxiques pour envahir nos literies... Mais on a peut être trouvé une solution , François Letourneux de l'Union Internationale pour la conservation de la nature.
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.