Nathalie Fontrel a questionné les enfants du canal : que font-ils pour l’environnement ?

Ils ont répondu : "machine à laver".

Au pluriel. Elles sont 4 plus un sèche-linge. Installées dans un camion de 19 tonnes qui fait la tournée des bidonvilles pour permettre aux habitants de laver leur linge. Un groupe électrogène l’alimente en électricité, pas très écolo. Mais l’eau est recyclée.

Le camion transporte des réservoirs capables de stocker 3 000 litres d’eau.

Mais deux questions se sont vite imposées : comment recharger le mastodonte en liquide.

Que faire des eaux usées une fois qu’elles ont lavé les vêtements. Pas question de les déverser dans un cours d’eau. Ou sur la route.

Alors quelle solution ?

Le recyclage de l’eau dans le camion. Elle circule en circuit fermé. elle passe dans des filtrespour la traiter. Et elle retournedans les machines à laver.

Mais il arrive un moment où le camion a soif. Il perd 10% d’eau par lavage.

Vous avez tous remarqué qu’une fois lavé le linge est encore mouillé. Avec 30 machines à laver par jour, il faut donc quand même faire le plein.

Le camion est rechargé en eau dans les locaux de l’association « les enfants du canal » une fois tous les 15 jours.

C’est un double progrès : écologique et humanitaire.

Oui dans les bidonvilles les enfants sont scolarisés.

Comment les envoyer à l’école avec des vêtements sales. Les mamans hésitent et ils n’y vont pas. C’est une cause d’absentéisme. Le camion laverie est une solution.

Et je voudrais nous rappeler à nous tous qui avons la chance d’avoir l’eau à tous les étages : c’est grâce à 850 000 kilomètres de tuyaux qui la transportent. Pour alimenter une machineà laver, un évier, un lavaboune douche. Les kilomètres de canalisations représentent deux fois la distance de la terre à la lune. Pour permettre à ceux qui en ont les moyens d’ouvrir un robinet ou d‘appuyer sur le bouton marche de la machine à laver.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.