Antarctique
Antarctique © Radio France / Nausicaa

Le centre national de la mer de Boulongne sur Mer consacre une exposition à la problématique de l'océan et du climat. C'est un manchot virtuel qui accueille le visiteur : « Chaud devant ! »

L’océan se réchauffe et ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous car il nous aide à réduire la présence des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Le directeur de Nausicaa Philippe Valette remarque que sur 700 mètres de profondeur la température augmente, le plancton et donc le poisson remontent vers le Nord.

Les pêcheurs vont donc avoir des difficultés à remplir leurs filets s'il faut naviguer de plus en plus loin avec des frais de carburant de plus en plus importants.

Le changement climatique privilégie des espèces qui nous intéressent assez moyennement. C'est le cas des méduses. On constate qu'elles prolifèrent. C'est du à l'apport de nutriments. Nous leur apportons beaucoup de nourriture avec les rejets de nos stations d'épuration. C'est aussi dû au fait que nous décimons les prédateurs des méduses comme les poissons carnivores. Mais les chercheurs sont d'accord aujourd’hui pour dire que le réchauffement est un facteur qui les favorise. Stéphane Hénard , le responsable de l'aquariologie à Nausicaa rappelle que lorsque la température augmente il y a moins d’oxygène dissout dans l’eau. Or les méduses s’en accommodent très bien.

La minute de la biodiversité

Et la disparition des races d'élevage.

Les animaux domestiques eux aussi peuvent être inscrits sur la liste rouge des espèces menacées.

François Letourneux de l'Union Internationale pour la conservation de la nature.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.