Le bois est une énergie verte, renouvelable. Lorsqu'une forêt pousse elle mange et stocke du gaz carbonique, gaz à effet de serre.

Bois
Bois © Fotolia

Un mètre cube de bois c'est l'équivalent d'une tonne de CO2. Les forêts françaises stockent 72 millions de tonnes de gaz carbonique.

C'est plutôt bon pour le climat. Car même lorsque le bois est brûlé, il rejette beaucoup moins de CO2 que les combustibles fossiles. 12 fois moins que le charbon, 8 fois moins que le fioul et deux fois moins que ... l'électricité.

Et lorsque les forêts sont bien gérées, lorsque l'on replante après la récolte, le bilan est largement positif. Pourtant des voix s'élèvent pour dénoncer la pollution générée par la combustion du bois. Elle émet du gaz carbonique, de l'oxyde d'azote et des particules fines. Des particules comparables à celles qui sortent des pots d'échappement des véhicules diésel. Nocives pour la santé. Respirer ou se chauffer, faudra-t-il choisir ? Le bois ne doit pas cacher la forêt des pots d'échappement. Une étude d'Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air en ile de France, a bien établi les responsabilités. 90 000 analyses chimiques ont montré que la circulation automobile était responsable de 40% de la pollution aux particules. Et dans ces 40% les moteurs diésels sont dominants.

Les poels au bois sont de plus en plus propres. En tout cas ceux qui bénéficient du label de qualité Flamme Verte. Un foyer fermé Flamme Verte émet 160 fois moins de particules qu'une cheminée à foyer ouvert. Mais même cette catégorie là peut polluer si vous brûlez du bois qui n'est pas sec. Dans ce cas, vous divisez par deux le pouvoir calorifique des buches. Et vous rejetez des particules : lorsque le taux d'humidité du bois dépasse les 20%, les émissions de particules sont multipliées par 10 par rapport à du bois sec. Il existe également un label de qualité pour le bois : c'est NF bois de chauffage. Et ne cédez pas au prix souvent alléchants des buches vendues en grande surface... bien souvent leur taux d'humidité est supérieure à 20%.

La minute de la biodiversité

Le jaseur boréal a atterri en France... François Letourneux de l'Union internationale pour la conservation de la nature .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.