Le parc national de Port Cros en méditerranée a voulu évaluer l’impact de l’éclairage artificiel sur la qualité de la nuit.

Port Cros : l’île est éclairée par le littoral, de 25 à 75% selon la météo.
Port Cros : l’île est éclairée par le littoral, de 25 à 75% selon la météo. © AFP / MOIRENC Camille / hemis.fr / Hemis

La pollution lumineuse fait des dégâts. Ce qui est assez incroyable c’est que l’ile plantée au large est éclairée par le littoral. De 25 à 75% selon la météo.

Elle est sous l’influence lumineuse de la ville d’Hyères située à 15 kilomètres de là, par Toulon éloignée de 20 kilomètres.

IL faut ajouter l’éclairage du parc national lui-même. 200 000 mesures ont été réalisées en basse saison et lorsque les touristes débarquent. Il s’agit de mesurer la luminosité du ciel. La lumière naturelle, la lune, les étoiles et l’apport de l’éclairage artificiel.

L’étude a pointé les sources de nuisance lumineuse sur l’île.

Elle a fait l’inventaire : Les lampadaires évidemment mais aussi les bateaux au mouillage au port. Et ils sont nombreux en été. Ils éclairent le milieu marin. Avec des effets sur la vie biologique. Le plancton par exemple qui a l’habitude d’aller dormir au fond pendant la nuit est attiré par ces lumières. Il remonte vers la surface. Il se fait manger par les prédateurs eux même alléchés par l’éclairage et l’abondance du plancton.

C’est ce qui est intéressant dans cette étude, c’est qu’elle ne s’intéresse pas seulement aux effets énergétiques de l’éclairage. Plus on éclaire plus on consomme et plus on paie. Elle regarde également son impact sur la nature. Nous sommes dans un parc Naturel où la diversité biologique est protégée.

Et l’étude propose des solutions.

« Proscrire la lumière blanche » conseille Anne Marie Ducroux la présidente de l’association pour la protection du ciel. Elle est nocive pour le vivant.

Il faut privilégier les lumières jaune orangées. Ne pas éclairer le milieu marin. Sur l’île, diminuer la puissance des lampadaires, réduire le temps d’éclairage, et diriger le faisceau lumineux vers le sol pas vers le ciel. Après tout, l’éclairage public est destiné à nous éviter de nous casser la figure la nuit.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.