Les déchets de chantier doivent être recyclés.

Quand vous avez aménagé votre logement vous n’avez pas imaginé qu’un jour il faudrait recommencer et que presque tout doit être valorisé. C’est ce que l’on appelle le second œuvre, le premier œuvre étant les murs. Si tout va bien ils redeviennent béton ce qui évite d’aller puiser dans les ressources naturelles pour construire de nouveaux bâtiments. Et quand on voit à quel point on se bat contre le prélèvement des sables coquillier de la baie de Lannion en Côtes d’Armor, on comprend l’enjeu.

Là il s’agit du plâtre, des briques, du carrelage, des sanitaires. Des revêtements de sol. Il y a aussi des déchets dangereux comme l’éclairage basse consommation qui doit être dépollué et traité à part ou encore le bois traité.

Il faut donc trier avant de jeter

Comme dans votre cuisine. Mais ce n’est pas vraiment la coutume sur les chantiers. On a plutôt tendance à tout jeter pèle mêle dans une benne. Et tout ça part en décharge en évitant la case recyclage. Les professionnels s’en sont émus et ont déclenché l’opération Démoclès :

19 chantiers tests pour expérimenter la démolition durable. Et écrire la recette du bon maître démolisseur.

Si vous mélangez du verre brisé avec du plâtre, on ne peut rien recycler.

Attention à l’amiante il y en a encore dans l’isolation des bâtiments. Attention au plomb.

Aujourd’hui tout est jeté en vrac, 90% des déchets sont déversés dans une seule benne. Alors évidemment c’est impossible de séparer le bon gré de l’ivraie, le déchet recyclable de celui qui ne l’est pas.

Mais ça coûte moins cher.

Tout dépend à qui on pose la question. Si vous interrogez la planète elle répondra que son capital fond à grande vitesse. A force de creuser, d’extraire … On va finir sur une planète lilliputienne. Vidée de l’intérieur.

Si vous demandez aux experts de l’opération Démoclès, ça coûte moins cher de recycler que tout mettre en décharge.

Il suffit d’un peu d’organisation. Comme dans la cuisine pour ceux qui font le tri des emballages. Un bac dédié à chaque déchet.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.