illuminations Noel
illuminations Noel © Rémi Jouan

L’heure d’hiver sonne le début des gaspillages énergétiques.

Si je vous dis que vous avez pu dormir une heure de plus hier matin, ça peut vous agacer. Pour ceux qui ont l’habitude d’ouvrir un œil à 7h ils se sont réveillés à 6 heures - heure d’hiver- et c’est une longue journée à vivre avant de retrouver la couette le soir. Une majorité de français est hostile au changement d’heure. Il nous permet pourtant de faire encore des économies d’énergie – l’équivalent de la consommation de 800 000 ménages - et d’éviter l’émission de 44 000 tonnes de gaz à effet de serre . Oui mais on réduit d’un côté et on allume de l’autre : bientôt nos villes vont se couvrir de guirlandes lumineuses pour célébrer les fêtes de fin d’année. Même si beaucoup sont garnies de lampes basse consommation, elles se déploient de plus en plus tôt et elles consomment.

Economies d’un côté, gaspillage de l’autre.

Avez-vous remarqué cette habitude : laisser les portes des magasins ouvertes en plein hiver. Y compris pour ceux je ne dénoncerais pas qui font commerce de produits écolo pour protéger la planète. Lorsqu’on franchit le seuil on passe sous un jet d’air chaud. Il est supposé faire barrage à l’entrée de l’air froid. Mais évidemment ces calories là partent chauffer la rue. Les commerçants se défendent : si on ferme les portes les clients hésitent à rentrer.

Pour avoir fermé la porte derrière moi en entrant dans un magasin je peux vous assurer qu’une vendeuse vient immédiatement l’ouvrir sinon elle se fait gronder par le patron.

Le maire de New York a pris une décision anti gaspi au début de ce mois

Elle concerne le froid, la climatisation. Elle oblige les magasins à fermer la porte sous peine d’amende. L’avocat des commerçants a prévenu : c’est un abus de pouvoir, les magasins paient leur facture d’électricité. A eux de décider comment ils dépensent leur argent et tant pis pour la planète.

En France il n’existe pas d’interdiction.

Mais des incitations. C’est le cas sur le site de la mairie de Paris consacré aux commerces et à l’énergie. Avec des conseils s’adressant à chaque type de magasin - de la boucherie aux bars restaurants - pour réduire leur facture et donc baisser leurs charges. Et on les engage à fermer les portes en hiver pour conserver la chaleur et en été pour la fraîcheur.

On leur recommande de n’allumer les chauffages extérieurs qu’au dernier moment quand le client s’attable… et de distribuer des couvertures à ceux qui bravent le froid pour rester en terrasse. Un ministre de l’environnement français se désolait de la multiplication de ce type de chauffage extérieur : l’Europe aurait du les interdire immédiatement, maintenant il faudra des années pour les faire disparaître.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.