Tout le monde peut fabriquer son compost y compris en ville à l’extérieur ou en appartement.

Fabriquer son compost en ville, le nouveau lien social
Fabriquer son compost en ville, le nouveau lien social © Getty / Peter Dazeley

Dans la cuisine, par exemple. On peut ainsi récupérer du Thé de compost. Oui c’est ainsi qu’on l’appelle. Du thé que l’on donne à boire aux plantes d’appartement, c’est une boisson énergisante : un engrais.

Les vers vivent dans un petit bac et se délectent des déchets organiques, les végétaux, les épluchures de légumes. Mais pas de viande ni de fromage ça ne convient pas à leur régime alimentaire. Ils ne les mangent pas. Et ne croyez pas que cet élevage va parfumer votre cuisine d’une odeur nauséabonde : ça ne sent rien.

Sinon un peut aussi se regrouper pour composter dans son quartier.

Et c’est la grande mode. Il y en a plusieurs milliers en France. Evidemment le bac est plus gros en plastique ou en bois. Il est financé par les collectivités locales, les associations ou les particuliers. On peut même le fabriquer soi-même avec des palettes en bois.

IL est calibré pour accueillir les déchets des habitants. Le compost est récupéré une fois par an. C’est un engrais vert. Il peut remplir les bacs à fleurs. Il est cédé gratuitement aux habitants.

De toute façon il est interdit de le vendre. Il n’a pas les autorisations administratives pour en faire [commerce.](http:// https://www.semaineducompostage.fr/)

Fabriquer son compost permet d’extraire de sa poubelle 30% des déchets.

« Et ce n’est pas répugnant » commente Alexis Gonin l’un des responsables de la semaine du compostage. Et encore un fois ça ne sent rien. Si c’est bien fait.

Le mode d’emploi sera popularisé cette semaine

Sur 500 sites en France. Des animations vont tenter de démocratiser plus encore la pratique. Et on tous intérêt à s’y intéresser. On a le temps d’apprendre. Mais en 2025 on ne pourra plus jeter les bios déchets, les déchets organiques, à la poubelle. Le recyclage sera obligatoire.

Ce qui est intéressant dans cette histoire c’est que le composteur devient un lieu social où les habitants d’un immeuble se rencontrent, échangent. Les vers au service de la convivialité… qui l’aurait cru ?

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.