Les sacs plastiques à usage unique en caisse ne seront pas interdits comme prévu au 1er janvier prochain...le décret d'application n'est toujours pas paru...

On croyait la mesure emballée et pesée pour la nouvelle année...et bien non...la chasse contre les 17 milliards de sacs plastiques à usage unique encore consommés chaque année en France a pris du retard.

Au printemps si tout va bien...à juin prochain pronostique plutôt le mensuel spécialisé "emballagesmagazines" ...le temps que les industriels puissent écouler leurs stocks de sacs.

Déjà que le calendrier suscite un bras de fer entre le ministère de l'écologie et Bercy. voilà que Bruxelles s'en mêle. La commission veut des précisions sur cette nouvelle réglementation française...simple procédure pour éviter les incohérences entre législation française et européenne ? à moins que ce ne soit un dernier coup de pression de la filière plastique inquiète de se voir rafler le marché par les fabricants de sacs papier....

Et si on interdit les sacs plastiques à usage unique aux caisses par quoi va t-on les remplacer ? Par des sacs réutilisables plus épais et sans doute payants. La grande distribution n'a pas attendu cette loi. en 2003, les grandes enseignes donnaient 10 milliards et demi de poches...depuis elles en sont à 600 millions, une chute de 94 %.

Difficile en revanche de savoir si les petits commerces sont prêts pour appliquer cette mesure. Une deuxième étape du plan anti-sac plastique sera mise en place en 2017 : les sacs en plastiques très fins utilisés au rayon fruits et légumes seront à leur tour bannis et remplacés par des sacs en bioplastique...c'est à dire composés en partie de matière végétale , la canne à sucre ou bien le maïs ou la pomme de terre.

Ces sacs biosourcés moins polluants sont 2 à 6 fois plus chers à produire selon une estimation de l'Ademe, l'agence de développement effectuée en 2013...

La fondation surfrider, l'ONG qui défend les océans a été associée à l'élaboration de la loi antisac. 75 % des déchets en mer sont en plastique. Elle estime que la meilleure solution c'est encore de revenir au cabas, au caddie et au bon vieux filet à commission.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.