C’est l’ouverture de la chasse et ce week-end les anti chasse manifestent leur opposition à Paris.

Une manifestation anti-chasse à déjà eu lieu le 24 septembre à Nantes
Une manifestation anti-chasse à déjà eu lieu le 24 septembre à Nantes © Maxppp / Olivier Lanrivain

Vous promenez-vous dans la nature quand la chasse est ouverte ?

Le premier grief des anti chasse c’est l’insécurité, le danger de cohabiter avec des porteurs de fusils. Une balle destinée à tuer le gros gibier court sur trois kilomètres si elle a raté sa cible. Oui c’est vrai répond Thierry Coste de la fédération nationale des chasseurs.

Mais selon lui les règles sont sécurisantes : elles exigent le tir fiché, on tire de haut en bas, si on rate sa cible, la balle va se planter dans la terre. Bon.

Depuis 10 jours les opposants envoient un mail par jour pour faire la chasse aux idées reçues. Et à la souffrance animale …

La loi vous puni si vous maltraitez votre chat. Mais les animaux sauvages eux ne sont pas couverts. Le débat est philosophique selon les chasseurs qui défendent aussi les chasses traditionnelles comme la chasse à la glue. Destinée à piéger des petits oiseaux. On les tuent pas disent les chasseurs. On les nettoie et on les met cage. Ce sont des appelants destinés à attirer leurs congénères qui eux en revanche servent de cible aux fusils.

Les opposants accusent également les chasseurs de tirer toute l’année. Tous les jours pendant la période d’ouverture de la chasse. Faux répondent les chasseurs.

Toute l’année pour tuer les animaux qui figurent sur la liste des nuisibles. Vrai.

De toute façon ne les mettra pas d’accord. Sauf sur le sketch des Inconnus sur la gallinette cendrée, au début il a choqué les chasseurs "c'est quoi la différence entre un bon et mauvais chasseur? Ben le mauvais il voit un truc il tire ... et le bon il voit un truc et heu ... il tire "

Mais maintenant ils ont plutôt tendance à joindre leur rire à celui des anti chasse

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.