L’interdiction des foyers ouverts pour les cheminées d’agrément est prévue par le plan de protection de l'atmosphère. Elle s'appliquera dans un an. L'objectif c'est de réduire les émissions de particules fines dont on parle beaucoup lors des épisodes de pollution.

L'interdiction concernera 24% du territoire francilien situés dans la zone la plus sensible pour la qualité de l'air et 87% de la population d'ile de France.

Poêle à bois
Poêle à bois © Andrew Brookes - Corbis

Vous pourrez toujours vous réchauffer au feu de bois si vous êtes équipé d'un poêle ou que votre cheminée est fermée par un insert, une vitre qui assure une meilleure combustion donc moins d'émissions de particules. Là vous pourrez continuer à utiliser votre appareil qui émet 8 fois moins de particules que les foyers ouverts.

En Ile de France le chauffage au bois ne représente que 4% du chauffage c'est vrai mais à lui tout seul il crache 90% des émissions de particules dues au chauffage résidentiel.

Cette interdiction ne fait pas plaisir à tout le monde !

Les professionnels de la fumisterie la contestent. D'abord pour l'emploi, ensuite pour la sécurité. Ils remarquent que les pouvoirs publics sont dans l'impossibilité de contrôler les habitations équipées. Et que dans ces conditions la tentation est grande de braver la loi et de continuer à utiliser sa cheminée. Parallèlement, les professionnels, les ramoneurs ne pourront pas entretenir les conduits de cheminée dont l'utilisation est interdite.

Donc soit les particuliers ne ramonent plus les conduits et là attention danger. Les risques ce sont les incendies et des intoxications au monoxyde de carbone. Soit ils font appel à des personnes non qualifiées.

Et dans ce cas les particuliers ne sont plus couverts par les assurances.

Les professionnels proposent de lever l'interdiction pour les logements qui sont déjà équipés de foyers ouverts. Etant entendu que les logements en construction devront proscrire ces équipements.

La minute de la biodiversité

Et la folle histoire des introductions d'espèces.

On joue souvent à l’apprenti sorcier... La grenouille taureau introduite en France boulotte tout ce qui passe à sa portée. Et chez les insectes, le plus gros bourdon du monde qui vit en Amérique du Sud a du plomb dans les ailes.

François Letourneux de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.