"L’Effet aquatique" est un film de la réalisatrice française, Solveig Anspach (1960-2015), écrit avec la collaboration complice de Jean-Luc Gaget et qui sortit sur les écran en juin 2016. L’année suivante, la réalisatrice trop tôt disparue, reçoit pour ce film, à titre posthume, le César du Meilleur scénario original.

Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi sont les acteurs du film « L’Effet aquatique » de Solveig Anspach
Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi sont les acteurs du film « L’Effet aquatique » de Solveig Anspach © AFP / Ex Nihilo / Zik Zak Production / Collection Christophel

Agathe, c’est la plus que parfaite Florence Loiret-Caille, dans ce rôle de maître-nageuse qui ne s’en laisse pas conter. Samir, c’est Samir Guesmi, impeccable en grutier amoureux transi, capable de tout pour la conquérir, y compris de lui faire croire qu’il ne sait pas nager et qu’il a donc besoin d’elle. 

Ces deux-là, on avait déjà pu faire leur connaissance dans un film précédent, Queen of Montreuil. Cette ville de la banlieue parisienne, la cinéaste en fait le centre d’un petit monde qui oscille allègrement entre vie de tous les jours et rêves d’ailleurs, un heureux mélange de pieds sur terre et de fantaisie, avec cette fois, un nouveau personnage central : la piscine de Montreuil, où gravite une réjouissante galerie de personnages hauts en couleurs. 

Adepte enthousiaste du pas de côté, Solveig Anspach, dans une seconde partie, nous transporte en Islande, avec ses deux héros principaux, pour assister à un improbable congrès de maîtres-nageurs lequel, grâce à Samir, va mettre le dialogue israélo-palestinien au centre de ses préoccupations aquatiques ! 

Le film mène ainsi son petit bonhomme de chemin en multipliant sans y toucher les scènes hilarantes. Alors que nombres de comédies françaises prennent paresseusement la route du rire facile et des clichés sociaux, L’Effet aquatique respecte son spectateur en lui proposant rien moins qu’un divertissement élégant, charmeur, charmant et intelligent. Avec ce film, Solveig Anspach aura lutté jusqu’au bout contre la maladie qui l’a emportée. Comme pour dire que le cinéma est plus fort que la mort, et pour qu’Agathe et Samir soient, comme il se doit, les gagnants des jeux de l’amour et du hasard. 

Le tout, à la fin sur une composition de Ridney intitulée At Night :

L’Effet aquatique, un film à visionner sur la plateforme de notre partenaire Universcine.com

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.