Pop & Co , c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Ce lundi matin dans Pop & Co , Rebecca Manzoni rend hommage à un genre pas toujours mineur : la chanson en yaourt.

Si le yaourt suppose de maîtriser la mélodie , il transforme les paroles en mélasse d’où émergent quelques mots intelligibles (histoire de garder un minimum de crédibilité). Ainsi Catherine et Liliane ont-elles renduhommage à David Bowie en interprétant "Space Oddity" dans Le Petit Journal du 11 janvier 2016 .

Le yaourt commence à se répandre sur la France dans les années 1960 , grâce aux Yéyés . Notre Johnny national s'est d'ailleurs essayé au rock 'n' roll à l'anglo-saxonne , non sans un léger accent franco-belge .

Mais la France n'a pas le monopole du yaourt . On le pratique aussi en Italie . En 1972 , l’immenseAdriano Celentano a écrit une chanson entière en yaourt : __ "Prisencolinensinainciusol ".

Au-delà de la dérision , le yaourt permet de tester le juste placement des syllabes sur une mélodie . Et c’est parfois grâce à cette technique que naissent des chefs-d’œuvre de la pop mondiale. C’est le cas de "Yesterday " des Beatles , que Paul McCartney a d'abord chanté sur les paroles de "scrambled eggs " ("oeufs brouillés).

Enfin, on peut faire un merveilleux yaourt à partir du français . Dans l’émission EclectiK sur France Inter , Djamel Debbouze a chanté "Comme d’habitude ", dans son yaourt à lui.

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.