Pop & Co , c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Chez le coiffeur, au café ou dans les supermarchés, la musique est partout. Pour commencer la semaine, Rebecca Manzoni s'intéresse, dans Pop & C, à la musique diffusée dans les lieux de vente.

Initialement, l’objectif des musiques diffusées dans les lieux de vente était la détente . On avait appelé la chose « musique d’ascenseur » car c’est notamment à l’intérieur de ces engins que tout a commencé. Nous sommes en 1934 et être enfermé dans une cabine, qui vous balade de bas en haut dans un gratte-ciel de Manhattan , est anxiogène . Un Américain invente un procédé pour y diffuser de la musique à vertu relaxante. En 1934, il nomme sa société Muzak , pour sonner comme Kodak : un suffixe en « ak », ça fait moderne à l’époque. Et le marketing sonore était né.

Moins d’un siècle plus tard, une étude de la SACEM établit qu’en 2014, 71 % des professionnels du secteur de la vente diffusent de la musique dans leur magasin. Et il s’agit de moins en moins de "muzak" car la musique entendue avant de prendre le chemin de la caisse fait l’objet d’une stratégie. Récemment, les programmateurs de l’agence de marketing Mood Media ont jeté leur dévolu sur Thomas Dutronc avec son titre Allongés dans l’herbe . Ce morceau est le deuxième morceau le plus diffusé dans 50 000 magasins de vêtements dans toute l’Union Européenne. Thomas Dutronc arrive juste derrière See you Again , un extrait de la bande-originale du film Fast & Furious 7 .

La musique au supermarché, ce serait pour un monde meilleur, où chacun ondulerait du bassin sous les néons des rayons frais. Concrètement, les agences de marketing sonore vantent leurs services en s’appuyant sur toute une série d’enquêtes mettant en avant que la musique augmente le temps passé en magasin et favorise l’acte d’achat . Selon l’étude de la Sacem , par exemple, avec la musique, la perception du temps d’attente en caisse est améliorée de 9 % tandis que « l’absence de musique pèse sur le moral des employés et des clients ».

Rihanna , à ce titre, est bonne pour le moral puisqu’avec son titre American Oxygen , elle figure dans le top 10 des chansons les plus diffusées dans 100 000 lieux de grande distribution en Europe. Et l’on parle alors de marketing expérientiel . Tu n’achètes plus simplement un pamplemousse, tu vis une expérience . D’ailleurs pour qualifier un supermarché , on ne dit plus « temple de la consommation », on dit « lieu de vie ». Les chansons diffusées répondent, selon le PDG de Mood Media , « aux valeurs de la marque et aux types de clients . »

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.