Deuxième épisode de la semaine spéciale consacrée aux élections américaines. Parfois, les Présidents américains ont le swing, parfois les rockstars prétendent à l'investiture.

Nixon est le premier homme politique américain à avoir joué d’un instrument à la télévision. Nous sommes en mars 1963, il n’est donc pas encore Président et vit même une traversée du désert. Afin d’apporter une touche glamour à son image, Richard se met au clavier dans le Tonight Show pour interpréter le Richard Nixon Concerto number 1, un morceau qu’il a composé lui-même. Et le grand théoricien des médias Marshall Mc Luan d’écrire :

Si Nixon avait joué du piano à la télé pendant la campagne de 1960, il aurait gagné l’élection.

Parce qu’un Président musicien est forcément humain : la musique créée de la proximité avec l’électeur, c’est un vecteur d’identification. Et celui qui a le mieux retenu la leçon, c’est Bill Clinton, l’élection présidentielle de 1992 s’est peut-être jouée dans un saxophone ! En juin 1992, Clinton ouvre le Arsenio Hall Show, l’une des émissions les plus branchées de l’époque, avec son saxo, donc. Il porte des lunettes noires comme les Blues Brothers et, parce que Bill appartient à la génération qui suit celle de Nixon, il ne fait pas dans du sous-Chopin, mais se lance dans la reprise d’un rock : "Heart Break Hotel". Et ce soir-là, Clinton fait un coup. Avec ce tube d’Elvis Presley, il touche non seulement les citoyens de son âge, les baby-boomers qui ont grandi avec le rock & roll, mais aussi leurs enfants : les mômes de la génération MTV. L’image de Clinton, les joues gonflées pour souffler dans son saxo, obtient le Prix Pulitzer, elle devient une photo iconique des années 1990.

Par la suite, Obama poussera encore plus loin cette présidence du cool...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.