Pour ce premier 'Tubes & Co' de la saison, Rebecca Manzoni a choisi "Je danse le mia" du groupe de rap IAM, tube de l'année 1993, hommage aux soirées du Marseille des années 1980.

Le clip mythique du premier tube d'IAM "Je danse le Mia" réalisé par Michel Gondry
Le clip mythique du premier tube d'IAM "Je danse le Mia" réalisé par Michel Gondry © Capture écran

Avec ce tube, le rap de Marseille entrait enfin, et pour la première fois, dans les oreilles du grand public. C’était nouveau. Alors que cette chanson ne parle que du passé : l’adolescence des membres du groupe IAM. "Je danse le mia", c’est comme un film d’époque. Avec un sens du détail qui claque pour faire revivre les personnages, les bagnoles et les costumes.

"Je danse le mia", c’était une revanche, pas seulement de Marseille, mais de la France entière sur Paris. Qu’est-ce qu’on nous a bassinés avec les nuits parisiennes des années 1980 dans des « clubs » comme Le Palace au cœur de la capitale. Voilà des gars qui rendaient hommage à nos samedis soir de ploucs dans des discothèques installées sur des aires d’autoroute.

Il y a ce moment de la chanson où IAM pousse l’art de la reconstitution en faisant parler un DJ de boîte de province. Et on y était ! Et on avait l’impression que la vie était « intense », mais, avec le recul, c’est vrai qu’on n’était pas loin d’une ambiance de foire à la saucisse. Alors que le rap est associé à ce qu’on appelle l’ « egotrip ». Comprenez un mâle, avec un Moi très développé, les gars d’IAM pratiquaient l’autodérision tendre.

Mais le chemin fut long avant d’aboutir à ce petit bijou de rap français. Car l’éclair de génie du groupe, c’est d’avoir changé la musique pour la sortie de "Je danse le mia" en single.

la suite à écouter...

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.