Pop & Co , c'est du lundi au jeudi... Et le vendredi, c'est Tubes & Co !

A l'occasion des 50 ans de carrière de la chanteuse, Rebecca Manzoni adresse une lettre à Mireille Mathieu. L'occasion de parler des ravages de la mode capillaire des années 1970 et 1980, mais aussi de l'histoire du disque aux XXème et XXIème siècles.

Mireille Mathieu
Mireille Mathieu © CC V.Sekletov

Madame Mathieu,

Vous penserez qu’il est un peu facile de vous consacrer une chronique sur France Inter car vos louanges ne seront pas faites ici.

Eh bien, je vous le confirme.

Vous et moi avons en effet quelques comptes à régler. En premier lieu, cette saloperie de coiffure, la fameuse coupe boule , fléau capillaire qui a touché à peu près tous les gamins qui avaient des cheveux dans les années 1970. Et j’en faisais partie.

Mais vos 50 ans de carrière ont l’avantage de raconter l’industrie du disque du XXème et du XXIème siècles .

Vous fûtes lancée en 1965 par un dispositif que l’on connaît bien aujourd’hui encore, le premier télé-crochet .

Lorsque la programmatrice parle de vous à l’impresario Johnny Starck, il demande : « Qu’est-ce qu’elle fait ton amateure ? »

On lui répond : "Elle chante comme Piaf ".

Et Starck de conclure : "Oh merde !"

la suite à écouter...

Après plusieurs dates à Paris, à L'Olympia , la tournée anniversaire de Mireille Mathieu continue en France et en Europe jusqu'en 2015. Toutes les dates sont à retrouver sur son site officiel .

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.