Suite de la semaine spéciale consacrée aux rapports entre la culture pop et les élections américaines : Donald aime la pop, mais la pop n'aime pas Donald.

Que la plupart des chanteurs et acteursaméricains se mobilise contre le camp républicain, à chaque élection présidentielle, c’est presque un classique. Mais avec un Trump candidat, le monde de la culture pop est plus inventif que d’habitude. Parce que Donald est un personnage inédit, voire exceptionnel.

Lors du dernier débat télévisé qui opposait Donald Trump à Hillary Clinton, au moment où celle-ci évoque l’augmentation du budget qu’elle veut allouer à la sécurité sociale, Trump l’interrompt en l’insultant :

Quelle femme perverse !

Cette expression, « Such a nasty woman » est devenue virale sur les réseaux sociaux. Les féministes l’ont détournée pour en faire un slogan. Mais surtout, le « Nasty Woman » de Trump a remis en lumière une chanson de Janet Jackson, sortie il y a 30 ans, en 1986. Le titre : "Nasty".

Dans les heures qui ont suivi le débat Clinton - Trump, les clics sur cette chanson ont augmenté de 250 % sur les plateformes d’écoute.

Pour ce même débat télévisuel entre Donald Trump et Hillary Clinton, le rappeur Eminem est, lui aussi, sorti du bois. Quelques heures avant ce débat, il met en ligne "Campaign Speech", « discours de campagne », un titre de 8 minutes presque a cappella. Et il balance :

Tu dis que Trump n’embrasse pas de cul comme une marionnette, parce qu’il finance sa campagne avec sa propre thune. C’est ce que tu veux ? Un putain de canon émoussé avec son doigt sur la gâchette ?

Eminem est en colère. Et il conclut : « Super idée ! »

Pourtant, il y a douze ans, Eminem et Donald Trump furent très copains. En 2004, le rappeur fait semblant de se présenter à la présidentielle pour faire un coup marketing à l’occasion de son nouvel album. Et Donald Trump en personne était arrivé sur scène pour déclarer :

Il est intelligent, il a des couilles et il a le vote de Donald Trump !

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.