PNL, trois lettres qui désignent un duo de rap, auteur de l’album le plus écouté en France depuis sa sortie il y a 15 jours. PNL, anatomie d'un succès.

Cela faisait longtemps que la sortie d’un disque en France n’avait pas déclenché une hystérie pareille. Certains font part de leur consternation. La pire des critiques relevées sur les réseaux sociaux étant celle-ci :

Quand tu pensais qu’on avait touché le fond, mais que tu n’avais pas vu que les mecs avaient des pelles.

Tandis que d’autres crient au génie.

Si PNL totalise 270 millions de vues sur sa chaîne YouTube, aucun de leur morceau ne figure dans le top 10 des chansons les plus diffusées à la radio. C’est sur Internet que le groupe provoque un raz-de-marée depuis mars 2015 avec la sortie de leur premier album.

En 1991, des artistes comme NTM, IAM ou MC Solaar sortaient de l’underground en signant des contrats avec de grosses maisons de disques. 25 ans plus tard, PNL n’en a aucune. Le groupe s’autoproduit.

Impossible de comprendre les textes si l'on n’a pas les codes. Entre argot des cités et références précises à des noms d’anciens joueurs du PSG, des personnages de jeux-vidéo, en passant par Le Livre de la jungle, chaque mot a un double, voire un triple-sens. Et le groupe ne livre aucune explication puisque sa stratégie marketing repose sur le silence. Ils n’ont accepté de rencontrer qu’une seule journaliste ; elle est américaine.

Une certitude : PNL, ça veut dire "Peace And Lovés". Soit "Paix et Billets". Rien à voir avec "Peace & Love", donc.

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.