En 1986, Paul Simon publie son septième album solo, 'Graceland'. Enregistré en Afrique du Sud, avec des musiciens et des instruments locaux, il est considéré comme un jalon dans le développement de la "world music". Ce disque vient d'être réédité et il a fait l'objet d'un documentaire diffusé sur Arte le 1er juin.

Au milieu des années 1980, Paul Simon est au bout du rouleau : son dernier disque est un échec. Il se sépare de sa femme, Carrie Fisher. Il doit sa renaissance à une cassette de musiques sud-africaines que lui a donnée une amie. Cette cassette va le mener, de New-York à Johannesburg, à une fusion entre folk-rock, musique des townships et chœurs zoulous.

Si toute l’histoire du rock & roll est un mélange de musiques blanches et de musiques noires, Paul Simon en écrit un nouveau chapitre avec Graceland. La chanson qui donne son titre à cet album a pour point de départ une pulsation de musique country. Le morceau va se transformer grâce aux talents de deux musiciens sud-africains avec lesquels Paul Simon a enregistré : le bassiste Bakithi Kumalo et le guitariste Ray Phiri.

Au fil d’une interview disponible dans le coffret anniversaire de l’album Graceland, Paul Simon détaille l’instrumentation du morceau et insiste sur la partie de guitare de Ray Phiri :

Ce mélange entre la country et sa guitare, c’était super.

C’est ainsi que la country de Memphis a rencontré les townships de Johannesburg.

L’album Graceland est publié en 1986. À ce moment-là, l’Afrique du Sud vit sous le régime de l’Apartheid. La sortie du disque fait polémique. En allant enregistrer à Johannesburg, Paul Simon brise le boycott culturel de la communauté internationale contre le régime raciste de Pieter Botha.

Pour le Congrès national africain (ANC), la démarche de Paul Simon est néo-coloniale, un soutien implicite aux autorités sud-africaines. 32 ans plus tard, Graceland apparaît comme un disque qui met en valeur la richesse culturelle des Noirs de ce pays. Et le trompettiste sud-africain Hugh Masekela de déclarer :

Les chansons de Paul Simon célèbrent l’esprit des opprimés d’Afrique du Sud.

la suite à écouter...

►►► ALLER + LOIN | Le documentaire Paul Simon, Graceland - Retour aux sources africaines de Joe Berlinger est disponible sur Arte+7 jusqu'au 8 juin 2018.

Légende du visuel principal:
En 1987, Paul Simon et quatre des musiciens de l'album reçoivent un Disque d'or pour 'Graceland' © Getty / Michael Putland
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.