Deux ans après un premier EP très remarqué et quelques jours après la fin de sa belle résidence dans la Foule Sentimentale de France Inter, Adam Naas est à l'affiche de Pop & Co ce lundi matin avec son premier album, très réussi, intitulé simplement “The Love Album” et paru en septembre dernier.

Retour sur sortie fin septembre du premier album d'Adam Naas, auteur compositeur interprète de 26 ans, qui célèbre l’amour dans un disque de 11 chansons intitulé précisément The Love Album.

Pour Adam Naas, chanter l’amour est une mission. Une évangélisation sensuelle et mystique. Même si pour cet archange nourri aux contes et légendes d’Harry Potter, l’amour ô combien terrestre est d’abord « physique et sans issu » au sens gainsbourien du terme. The Love Album est le plus souvent parcouru de zones d’ombres et d’interrogations vertigineuses. Cela donne d’emblée le ton. L’amour sans risque n’existe pas. Il faut avoir la voix juste pour incarner la petite musique intérieure de l’âme. Il faut avoir vu une fois Adam Naas sur scène pour être saisi par la vérité de ce corps frêle qui chante tout en tremblements, comme si sa souffrance intérieure se transcendait par la voix de l’invincibilité

Adam Naas possède un physique mi princier mi hendrixien. Cela s’appelle le charisme et cela ne s’apprend pas. La musique, il l’a intégrée grâce à des logiciels sur Internet. Autodidacte revendiqué, c’est sa voix qui est son conservatoire à lui. Elle le guide et le régit spontanément dans les méandres d’une musique parfois très sophistiqué qui pourtant semble avoir été instruite comme si nous allions mourir demain

Avec Adam Naas, la parole n’est pas son langage. Mais lorsqu’il parle, peu mais bien, l’urgence affleure toujours :

Je ne suis pas assez grand pour avoir connu autre chose que l’amour pour me détruire…

A 22 ans, Adam Naas vacille dans une crise existentielle profonde. La mort rôde et c’est l’amour qui le sauve. C’est aujourd’hui un adulte qui rêve toujours le monde à hauteur d’enfant, faisant sienne cette phrase du dessin animé « Cédric » qui dit « quand même, quelle vie on mène quand on a huit ans ».  Adam Naas / Peter Pan, chantent le blues et la soul parce que, comme l’écrivait Alain Gerber, « ces musiques parlent en images à ceux qui n’en comprennent pas les paroles »

Adam Naas sera en concert :

  • le 17 novembre à Lyon au Transbordeur
  • et le 19 novembre aux Etoiles à Paris.
Légende du visuel principal:
Adam Naas dans Foule sentimentale © Radio France / Alexis Goyer
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.