Pop & Co, c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

A l'occasion de la rétrospective Jean Gabin à la Cinémathèque française et de la sortie en salles d'une version restaurée de La Belle équipe de Julien Duvivier, Pop & Co est consacré ce mercredi à la carrière de l'acteur, de l'amoureux au patriarche.

Quand on dit "La Belle équipe " aujourd’hui, ce qui vient à l’esprit, ça n’est pas un film mais un café de Paris et une date : le 13 novembre 2015 . Mais le nom de ce bistrot prend forcément le film pour référence, parce qu’il y a une bande de copains qui croit à l’amitié et à la solidarité . Un jour, ils gagnent au loto et plutôt que de diviser le pactole, ils le mettent en commun. Et Gabin leur dit :

Jean Gabin
Jean Gabin © Radio France

On est en 1936, en plein dansla France du Front populaire et des congés payés , Gabin fait du cinéma depuis le début de la décennie et c’est en chantant qu’il a commencé. Avant-guerre, Gabin incarne lesfils du peuple (aujourd’hui, on dirait « les vraies gens ) pour en faire, par ses rôles, des héros . Mais le Gabin des années 1930 , c’est aussi, sinon surtout, un amoureux magnifique .

Et puis la Seconde Guerre mondiale est passée par là et, de "mauvais garçon ", Gabin est passé aux rôles de patriarche . Il en a même fait une chanson.

La Belle équipe , de Julien Duvivier , avec Jean Gabin , sort en salles dans une version restaurée ce mercredi 6 avril 2016.

La rétrospective Jean Gabin (films et conférences) se tient à La Cinémathèque française , à Paris, jusqu'au 30 mai 2016.

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

La Cinémathèque française

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.