Un documentaire dédié au chanteur Arno est visible sur le site d’Arte, Arte +7. 'Arno : Dancing inside my head', un film signé Pascal Poissonnier, est à l'affiche de 'Pop & Co'.

Arno sur la scène du Théâtre de la Mer à Sète en 2013
Arno sur la scène du Théâtre de la Mer à Sète en 2013 © Getty / Herrick Strummer

Ce film répond à cette question : qu’est-ce qui est le plus important dans le rock & roll ? Et au détour d’une image d’archive on entend Arno déclarer :

C’est important d’avoir de bonnes chaussures.

De bonnes chaussures pour arpenter les rues des villes : Ostende, Bruxelles, Yokohama, New York. Parce que les tournées ne sont pas qu’un moment dans la vie d’Arno. La tournée c’est sa vie toute entière.

Que la salle soit petite ou immense, le film montre Arno de scène en scène. C’est l’histoire d’un homme que les concerts aident à tenir debout. En solo ou, parfois, en duo avec Stromae.

En 52 minutes, Pascal Poissonnier montre un musicien comme on n’a plus l’habitude de le faire à la télévision : pas un seul plan dans son intimité, pas d’interview face caméra où il raconterait son parcours ou ses amours. Parce tout est dit dans les chansons. Ainsi, en voix off, Arno dit parfois ses textes à nu et, sans musique, on les découvre autrement.

Arno est un rockeur de 67 ans. Pascal Poissonnier filme sa démarche, ses pattes arquées, ses cheveux gris, ses cernes marqués. Le rock & roll, c’est une musique de jeunesse et on a beau en faire tout le temps, le problème, c’est que les années continuent de passer quand même. Dans la chanson qui ouvre son dernier disque, Human Incognito, il chante cet autoportrait :

Vieux, trop tôt. Intelligent, trop tard. Jeune, trop brièvement. Stupide, trop longtemps.

la suite à écouter...

Arno : Dancing inside my head de Pascal Poissonnier est visible jusqu'au vendredi 10 février 2017 sur Arte +7.

la chronique en vidéo

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.