‘Le Disque qui parle’ est un livre-disque qui raconte une époque où le vinyle était utilisé comme support publicitaire ou encore comme outil de propagande politique.

"Le disque qui parle" (couverture du livre disque)
"Le disque qui parle" (couverture du livre disque) © Popcards Factory

Comme le dit l’introduction de ce livre-disque merveilleux, tous les enregistrements dont il est question ici se foutaient du hit-parade.

Car si on a utilisé le vinyle pour diffuser de la musique des années 1950 aux années 1970, on s’est aussi saisi de cette nouvelle technologie qu’était le microsillon pour diffuser toutes sortes de messages. Des voix étaient gravées pour vous aider au quotidien avec des 33 tours intitulés par exemple Art et magie de la cuisine en autocuiseur, ou, dans un autre genre, proposant une séance d’hypnose réelle… et garantie sans danger.

Ce qui est magnifique dans cette histoire parallèle du vinyle, c’est qu’on tombe sur des hurluberlus, tel Raoul Ours qui a pris la peine d’éditer une trilogie de 33 tours… pour vous apprendre à faire parler votre perroquet.

Dans ce livre-disque, intitulé Le Disque Qui Parle, on croise aussi des voix connues, comme celle de Pierre Bellemare qui a participé à l’album_ Sourire d’abord, l’accueil au téléphone, premier visage de votre entreprise_. De sa voix docte, Pierre fait ce que l’on appelle aujourd’hui du coaching par l’oreille, soit un tutoriel sonore pour vous apprendre à parler au téléphone.

C’était une époque où Internet n’existait pas, une époque où l’image n’était pas partout, ce qui poussait à inventer et à fabriquer des images avec du son et des voix. Et c’est ainsi que l’on tombe sur une réclame sonore pour une banque sous forme de comédie musicale façon Jacques Demy.

la suite à écouter...

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.