Pop & Co, c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Il y a 40 ans pile, la France entière dansait sur "L'Été Indien" de Joe Dassin. Pour commencer la semaine, Pop & Co propose donc une histoire des slows, un genre en voie de disparition.

Dancing to their own music
Dancing to their own music © CC BY-NC-ND 2.0 / Lorenia

En 1955, pour miauler "Only You ", les Platters mettaient les formes avec costard blanc et nœud papillon, à une époque où les filles portaient la jupe aux genoux.

Les années 1950 posent les deux fondamentaux du slow : il s'agit soit d'une déclaration d’amour , soit d'un chagrin après rupture .

Il faut attendre la libération sexuelle pour que le slow devienne cochon. Et en 1969, ce fut l’orgie.

la suite à écouter...

►►► ALLER + LOIN | (ré)écouter Tubes & Co consacré à "L'Été indien" de Joe Dassin

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.