Ce 8 avril 2019, Arte lance sur son site Internet quatre web-séries documentaires dédiées à l'histoire du rap et du hip-hop. Parmi elles, on trouve "French Game : du hip-hop à la pop, une histoire du rap français". De MC Solaar en 1990 à PNL en mars 2019, Pop & Co tente d'en résumer les onze épisodes passionnants !

Sur Antenne 2, un dimanche après-midi de l’année 1990, Jacques Martin annonce l'arrivée sur scène du rappeur MC Solaar, Claude M’Barali pour l’état civil, de cette façon :

Une nouveauté, et c'est la mode en ce moment, on n'entend que ça sur les radios, on ne voit que ça à la télévision : le groupe Mac Solaar chante "Bouge de là" !

French Game – Du hip-hop à la pop, une histoire du rap français, web-série documentaire réalisée par Jean-François Tatin et disponible dès ce 8 avril 2019 sur le site d'Arte, retrace l’épopée du rap français de 1990 à aujourd’hui, donc de NTM à Damso. La série compte 11 épisodes, chacun dédié à un morceau, comme autant de balises qui ont fait avancer l’histoire du rap français.

En 1990, "Bouge de là" de MC Solaar permet au rap français d’entrer dans les oreilles du grand public. Et pourtant, à l’adresse des téléspectateurs et du public du Théâtre de l’Empire, Jacques Martin enfonce le clou et déclare :

C'est vraiment pas ma tasse de thé, ce truc-là. Enfin... Vengeons-nous ! Aimez-vous les vrais chanteurs ?

La web-série French Game – Du hip-hop à la pop, une histoire du rap français vaut notamment par la qualité de ses archives, qui racontent la condescendance des médias traditionnels à l’égard du rap, considéré, encore aujourd’hui, comme n’étant pas de la vraie musique.

Or, ces 11 épisodes resituent le hip-hop dans l’histoire de la musique française, son passé, comme son avenir. Le hip-hop s’inscrit dans une tradition de la chanson. Le "Bouge de là" de MC Solaar étant par exemple l’enfant du "Laisse béton" de Renaud de la fin des années 1970. Pour ce qui est de l’avenir, la série met en évidence les points communs entre rap et musique électronique : deux genres, qui ont été « inventés dans des villes sinistrées, par des minorités rejetées par le système ».

Les 11 épisodes de French Game racontent une culture toujours en mouvement : le rap bascule vers la pop, puis vers l’électro. D’une musique de rue, il se revendique en musique de club, notamment avec le morceau "Boulbi" de Booba, paru en 2006.

Le mérite de la série est de raconter le rap français dans toute sa diversité musicale, textuelle et géographique. En 1997, IAM publie l’album L’École du micro d’argent sur lequel figure "Demain, c’est loin".

Le clip, tourné en décors réels dans les rues de Marseille, a imposé une esthétique. Kamel Saleh, le réalisateur, raconte avoir été inspiré par le néo-réalisme italien. Avec les clips de rap, des zones urbaines deviennent visibles, là et nulle part ailleurs. Mais la vidéo qui fait le plus de bruit aujourd’hui, avec 40 millions de vues dans les 15 jours qui ont suivi sa mise en ligne, a été tournée dans le très chic septième arrondissement de Paris. Si Beyoncé et Jay Z avaient déjà investi un symbole culturel français avec le Louvre, le groupe PNL, pour leur titre "Au DD" se filme au sommet de la Tour Eiffel. Une manière de dire, en 2019, « Paris, la France, c’est nous ».

French Game – Du hip-hop à la pop, une histoire du rap français est une web-série réalisée par Jean-François Tatin, co-écrite avec Azzedine Fall et Guillaume Fédou. Les 11 épisodes sont en ligne dès ce 8 avril 2019 sur le site d’Arte, tout comme trois autres web-séries thématiques autour du hip-hop.

  • Légende du visuel principal: En 1990, avec "Bouge de là", MC Solaar fait entrer le rap dans les oreilles du grand public © Getty / Eric Catarina / Gamma-Rapho
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.