Certain.e.s l'avaient repéré dans la quatrième saison de l'émission 'La Nouvelle Star' et l'avaient perdu de vue depuis. Gaël Faure, auteur, compositeur, interprète et musicien, revient avec un troisième album studio. 'Regain', ce "retour de Faure", est à l'affiche de 'Pop & Co' ce jeudi matin.

Gaël Faure à l'occasion de la parution de son nouvel album, 'Regain'
Gaël Faure à l'occasion de la parution de son nouvel album, 'Regain' © Charlotte Abramow

C'est avec un certain à-propos que Gaël Faure, l’apprenti-star, redevenu anonyme, dit aujourd’hui : 

Si je devais résumer mon histoire, je dirais : j'ai fait de la télé et, maintenant, je suis dans la réalité.

C’est l’apprentissage de celle-ci, conjugué au temps, avec ses vertiges de pleins et de déliés, qui conduit Gaël Faure à Regain, ce troisième album marqué, entre autres, par la lecture de La Sobriété heureuse de Pierre Rahbi.

Gaël Faure, au-delà de ses préoccupations écologistes, fait parler ses origines. Sa famille habite le même hameau ardéchois depuis cinq cents ans. Il a vu son père abandonner l’agriculture à cause de la crise du lait et devoir partir travailler en usine. De ce conditionnement familial, Gaël Faure a puisé une conscience et une liberté créative qu’il a enfin réussi à concrétiser dans son nouvel album foisonnant. Un opus conçu comme une succession de voyages immobiles intérieurs, qui lui ont permis de mieux regarder le monde.

Comme dans la chanson intitulée "La Saison" et inspirée par une tribu himalayenne vivant sur les hauts plateaux du Népal, hommage au peuple Tamang et au courage de son chef de village, contraint, pour nourrir les siens, de quitter ses montagnes et d’affronter l’hostilité environnante le temps d’une saison.

L’album de Gaël Faure s’intitule judicieusement Regain, comme pour marquer le souhait du chanteur de susciter un regain d’intérêt après une longue indifférence. C'est aussi l'occasion, pour Gaël Faure, de revenir, une fois de plus, à l’enfance. Souvenir du père qui disait, évoquant la deuxième pousse du blé, plus tendre :

J'ai coupé le foin. Le regain, il est beau.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.