Est-ce plutôt du post-punk ou de la new wave ? Est-on vraiment dans la tête et les pensées d'un tueur en série ? Pourquoi cette phrase (« Qu'est-ce que c'est ? ») et ce pont chantés en français ? D'où vient donc ce "Fa fa fa fa fa fa" ? Éléments de réponse dans ce Tubes N Co dédié à "Psycho Killer" de Talking Heads...

"The Talking Heads" : Jerry Harrison, Tina Weymouth, David Byrne et Chris Frantz à Los Angeles en 1977.
"The Talking Heads" : Jerry Harrison, Tina Weymouth, David Byrne et Chris Frantz à Los Angeles en 1977. © Getty / Michael Ochs Archives

"Psycho Killer" annonce la new wave. Délibérément habillé comme un premier de la classe, David Byrne est incontrôlable. Il a des manières doucereuses et crie une seconde plus tard. Il a des gestes amples, un coup, et des mouvements épileptiques celui d’après. Sous ses airs proprets, le groupe Talking Heads réussit un tube entre groove et froideur. La provocation de faire danser la planète sur le monologue d’un psychopathe.

Rediffusion de la chronique du 14 juin 2019.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.