Pop & Co, c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Son album est disponible depuis un peu plus de 15 jours et on parle déjà de classique ou de phénomène, au choix. Il s’appelle Kendrick Lamar, il a grandi dans la banlieue de Los Angeles et son rap magistral raconte les Étas-Unis d’aujourd’hui.

Comment sauver sa peau quand on est né dans la banlieue sud de Los Angeles, là où le taux de criminalité est l’un des plus élevés des États-Unis ? Réponse de Kendrick Lamar : s’aimer soi-même . Il le scande : je suis noir et je m’aime. Ultime solution pour relever la tête dans l’Amérique d’aujourd’hui. To Pimp a Butterfly est le troisième album de Kendrick Lamar, qui aura 28 ans cette année. Et son disque a battu des records dès le jour de sa mise en ligne. En 24 heures, plus de 9 millions de personnes ont cliqué pour l’écouter. Et pourtant le garçon détonne.

KendriCK
KendriCK © Radio France / Aftermath/Interscope (Top Dawg Entertainment)

Kendrick Lamar connaît un succès phénoménal avec un rap exigeant , dans la musique comme dans les textes. Au point qu’une pétition a été publiée sur le Net : une pétition des gros vendeurs de rap qui demandent à Kendrick de baisser le niveau de ses paroles et de renouer avec les fondamentaux suivants : « grosse bagnole, chaînes en or et filles à gros cul ».

Evidemment cette pétition est une parodie. Mais elle a le mérite de souligner à quel point Lamar a su prendre la main en remettant l’introspection et la discrimination raciale au cœur du rap.

Il s’identifie àKunta Kinté , nom d’un esclave du XVIII° siècle, dont on a coupé le pied après plusieurs tentatives d’évasion.

Et le morceau s’intitule "King Kunta ".

Février 2012 : Trayvon Martin , afro-américain de 17 ans est tué d’une balle à bout portant par un vigile en patrouille à Sanford. Août 2014 : Michael Brown , afro-américain de 18 ans est abattu de six balles par un policier à Ferguson.

Les policiers n’ont pas été condamnés dans les deux cas. La rue s’enflamme. Les artistes réagissent peu. Kendrick Lamar, si. « Les Blacks ne vieillissent pas, mon pote. », dit-il. Il se présente à la fois révolté et lâche : « Pourquoi ai-je pleuré sur Trayvon Martin , alors que le gang m’a fait tuer un mec plus noir que moi ? Hypocrite ! » Paroles extraites de "The Blacker, the berry ".

Olivier Cachin , l’un des meilleurs connaisseurs du rap en France le souligne : Lamar revient au rap narratif .

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.