Pop & Co , c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Des banques aux poulets fermiers, Pop & Co se penche ce matin sur les musiques qui illustrent les publicités diffusées dans le 7/9 de France Inter.

Car sans doute les auditeurs aussi auront observé ce phénomène étrange et néanmoins quotidien, lorsque, un peu avant 7h30 et juste avant que ne soit énoncée la météo, quelqu’un s’exclame « Hey Hey ! » Tandis qu’il ou elle procède à ses ablutions.

Il s’agit en fait de la reproduction de ceci :

Qui n’est ni plus ni moins la conclusion de cela :

Avec cette ponctuation finale, on peut dire que le poulet est disco sur France Inter !

Précisons que, primo :la publicité représente 8 % du budget de Radio France qui compte sept radios, dont France Info, FIP ou France Culture. Et, deuxio : que le 7/9 de France Inter rapporte le quart des recettes publicitaires de l’ensemble du groupe Radio France .

Radio France Publicité - Catalogue
Radio France Publicité - Catalogue © Radio France / Radio France Publicité

Pour les « parrainages » de la matinale, l’annonceur a huit secondes chrono pour se faire remarquer. La musique joue donc un rôle majeur. Pour marquer les esprits, les volailles de Loué , une chanson populaire fut choisie : c’est donc sur « Non, non, rien n’a changé » des Poppys , 45 tours paru en 1971, que les volailles défilent sur cette antenne.

Ce qui est important, c’est ce qu’on appelle en langage marketing « l’attribution », c’est-à-dire, l’association qui se fait dans la tête de l’auditeur entre une marque et une musique . Et pour que cette attribution soit forte, il faut que la musique soit associée à la marque depuis longtemps.

Ainsi, cela fait 23 ans qu’une banque française a acheté les droits d’une chanson de Stevie Wonder .

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.