La musique est toujours présente le soir d’une élection présidentielle. Depuis 1974 jusqu'au 7 mai 2017, 'Pop & Co' propose un panorama des B.O. des Présidents élus.

Commençons par le 19 mai 1974. Parce que cette année-là, la première chaîne de télévision française a une idée très curieuse : mélanger la soirée électorale avec une émission de variétés présentée par Jean-Claude Brialy et Nicole Calfan. Quatre heures durant, le téléspectateur français est tantôt face à des journalistes cravatés qui annoncent les résultats, tantôt face à Paul Préboist ou Dani qui chantent avec Gilbert Bécaud. Mais Valéry Giscard d’Estaing, Président de la République nouvellement élu, doit s’exprimer. Le journaliste Michel Péricard doit interrompt Bécaud brutalement au milieu d’une chanson. Il n'est alors pas content, Gilbert. Comment donc ? Michel Péricard ose interrompre Bécaud pour la parole du nouveau Président de la République ?

En 1974, musique et chanteurs sont convoqués uniquement pour divertir le téléspectateur et rythmer la soirée. Cette année-là, la musique à la télévision est comme une bulle étanche où la politique n’entre pas.

Sept ans plus tard, en 1981, tout a changé. Le 10 mai, la musique s’allie au vainqueur. C’est avec concert et vedettes que la victoire de François Mitterrand est célébrée. Sur la scène de la Bastille, il y aura Dalida, Alain Bashung ou Bernard Lavilliers. Et le concert, moment de communion collective et festive, va s’installer comme une tradition les soirs d’élection.

Cette tradition du concert perdure avec l’alternance. C’est le casting des vedettes aux côtés du vainqueur qui change. Le 6 Mai 2007, place de la Concorde, Didier Barbelivien ou Gilbert Montagné sont aux côtés de Nicolas Sarkozy. Et c’est Mireille Mathieu qui entonne La Marseillaise.

En 2012, pour l’élection de François Hollande, un concert est à nouveau organisé. Ça se passe place de la Bastille, en mémoire de la foule en liesse du 10 mai 1981. Mais le moment musical qui reste en mémoire se déroule à Tulle. En direct, Jean-Paul Denanot, Président de la région Limousin se saisit d’un accordéon pour accompagner la première apparition télévisée de celui qui est élu au sommet de l’État. Au son de "LaVie en rose", François Hollande salue la foule. Et Valérie Trierweiler le tient par la taille.

Et enfin, ce dimanche 7 mai 2017, l’équipe d’Emmanuel Macron a choisi une bande-son en deux temps.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.