À 7 h 22, le Soleil n’est pas encore levé. Alors Rebecca Manzoni propose une bande-son pour la nuit...

Au début, on se dit que la musique de Malik Djoudi pourrait être diffusée dans un club. Mais c’est sa voix qui le change le décor. Une voix d’homme, ou de femme. Et, finalement, ses chansons sont faites pour l’alcôve autant que pour la piste de danse.

Avant de figurer sur Un, l’album de Malik Djoudi, sa chanson "Sous Garantie" ouvrait une compilation éditée par La Souterraine, un label précieux, défricheur et indépendant, qui met en lumière la chanson française d’aujourd’hui. Et c’est avec ce refrain que Malik Djoudi a commencé à se faire connaître.

Malik Djoudi a 37 ans. Il a écrit des musiques pour la télé et pour la pub. Plus tard, il a aussi composé pour un chorégraphe qui s’appelle Pierre Rigal. Entre la télévision et les spectacles de danse contemporaine, son univers est large, qui nourrit son vocabulaire de musicien autodidacte. C’est peut-être pour cela que ses chansons sont le résultat d’une drôle d’addition : de l’électronique plus de la variété plus de la chanson française. Un peu comme l’a fait Christophe, avant lui.

La voix de Malik Djoudi est entourée et parfois même noyée par des nappes de musique. On est pris par l’ambiance que fabriquent ses chansons et on ne prête pas forcément attention aux paroles tout de suite. Cela peut être une qualité : Malik Djoudi est un auteur qui ne se regarde pas écrire.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.