La nouveauté musicale à l'affiche de 'Pop & Co' ce mardi s'intitule 'Petite amie'. C'est le premier artiste d'une jeune autrice-compositrice-interprète : Juliette Armanet.

Sur la pochette de son disque, elle a l’air d’une sirène. Torse nu, ses cheveux lui recouvrent les seins et trois couronnes sont empilées sur sa tête. Mais les couronnes sont en carton. Ce sont celles que l’on gagne, juste parce que l’on a tiré la fève.

Juliette Armanet s’est rêvée comédienne. Devenue chanteuse, elle joue un personnage sorti d’un conte, avec une voix presque irréelle. Toujours très haute.

Le refrain de son morceau "Cavalier Seul"la décrit comme une « femme-cheval ». Une femme solitaire, qui file tout droit. Mais c’est la seule chanson où ce personnage ne cherche pas un garçon. Parce que dans les 11 autres titres qui figurent sur ce disque, Juliette Armanet écrit sur l’amour éperdu. Sur les grands sentiments, ceux que l’on éprouve en portant la main au front. Et avec un petit sourire en coin à l’occasion.

La chanson de Juliette Armanet qu’on entend le plus en ce moment, c’est "L’Amour en solitaire". Elle y souhaite le retour de l’être aimé. Mais elle veut aussi retrouver sa bière. Et son tricot. Et tricot, ça rime avec mégot.

Ce premier album de Juliette Armanet s’intitule Petite amie. « Petite amie » sont des mots que nous n’utilisons plus guère. Disons que ça dépend des générations. Juliette Armanet a 32 ans et, dans les nombreuses interviews qu’elle donne en ce moment, elle dit son attachement à une chanson française érudite et populaire. Celle qui a sonné le glas des yéyés au début des années 1970 et portait le nom de Voulzy et Souchon, William Sheller ou Véronique Sanson. Juliette Armanet est autrice-compositrice-interprète. Ce premier album est celui de son histoire avec un piano.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.