L'Américaine Sharon Jones est décédée le 18 novembre 2016. Publié à titre posthume, 'Soul of a Woman', son dernier album, dont elle partage la signature avec le groupe The Dap-Kings, est à l'affiche de 'Pop & Co' ce jeudi matin : le point final d'une belle aventure entre la chanteuse et son label, Daptone Records.

Dans une chanson qui s'intitule "Just Give Me Your Time" et qui figure sur cet album, Soul of a Woman, elle dit : 

Je suis là, derrière ta porte. Il pleut, mais je m'en fous. Je vais attendre, attendre et attendre encore. Laisse-moi entrer chéri.

On a comparé cette femme à des icônes de la musique soul, d’Aretha Franklin à James Brown. Mais, si Sharon Jones est dans la lignée de ces grands classiques, elle chante l’amour comme personne. Même quand elle est là, à supplier, elle ne pleurniche pas : les chagrins d’amour par Sharon Jones, c’est une tristesse retenue, et elle s’impose dans toutes les déclinaisons du mélodrame, qu’il soit sobre ou chargé. 

Chargé est par exemple le début du morceau "Girl! (You Got To Forgive Him)" : une chanson d’amour qui commence comme un péplum.

Lorsque, tout à coup, impériale et accompagnée de chœurs antiques, Sharon dit : 

Non mais t’es tarée ou quoi ? T’as le grand amour qui s’offre à toi et tu vas le laisser filer ? Écoute cette chanson ma fille.

Sharon Jones n’a enregistré son premier album qu’à l’âge de 46 ans. Un directeur artistique de Sony, lui ayant dit : « T’es trop grosse, trop petite, trop noire et trop vieille. » Mais Sharon Jones a continué à chanter, dans des bals. Pour gagner sa vie, elle fut gardienne de prison et convoyeuse de fonds. Jusqu’au jour où un homme du nom de Gabriel Roth lui fait passer un casting parce qu’il cherche trois choristes. Et Sharon lui dit : 

Vire les deux autres. Je te jure que vais pouvoir tout faire.

C’est ainsi qu’avec Gabe Roth et Neil Sugarman, Sharon Jones participe à la création de l’un des labels qui compte le plus dans la renaissance de la soul depuis le début des années 2000 : Daptone Records, dont l'orchestre s'appelle les Dap-Kings. (C’est d'ailleurs avec les Dap-Kings, et Sharon Jones aux chœurs, qu’Amy Winehouse a enregistré son albumBack to Black en 2006.

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Sharon Jones © yoka j.
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.