Il a officié au sein du groupe Pulp. Son neuvième album solo a paru quelques mois après ses cinquante-deux ans. Il s'appelle Richard Hawley et il est à l'affiche de Pop & Co avec ce nouveau disque intitulé 'Further'.

Perdre un·e proche, un père, une mère, un·e ami·e, est une réalité qui échappe. Un vide incontournable et impossible à cerner dans le même temps. Et puis, un jour de juin 2019, vous tombez sur un chef-d’œuvre qui dit tout, à travers la voix d’un fils qui s’adresse à son père disparu. Richard Hawley chante : 

Plus jeune, je ne pouvais pas te suivre. Plus vieux, mes souvenirs d’enfance se brouillent. Je porterai un toast pour toi et remplirai mon verre de rage.

Richard Hawley chante l’essentiel avec une simplicité apparente. Il y a la puissance calme de sa voix de crooner, qui vous met la main sur l’épaule sans familiarité, associée à des arrangements de cordes magnifiques qui ménagent et le lyrisme et la retenue. Il résume l’intention de son disque dans les pages du Figaro avec ces mots : 

Je voulais amener un peu de chaleur, pour contraster avec le bordel actuel.

Richard Hawley, ou la classe d'offrir son optimisme inquiet.

Richard Hawley fut d’abord musicien dans un groupe de deuxième division avant d’être le guitariste d’appoint de Pulp, l'une des meilleures formations anglaises des années 1990. Depuis le début des années 2000, Hawley publie des disques en solo qui se foutent des modes et des tendances. Son érudition musicale est celle des fondamentaux de la country et du rock. Son nouvel album s'intitule Further. On peut appeler cela un « nouveau classique », qui renoue avec la belle ouvrage des auteurs et compositeurs des années 1960.

Richard Hawley est né, et vit toujours, à Sheffield, au nord de l’Angleterre, une ville qu’il ne quitterait pour rien au monde. Son père y a été métallurgiste. Il y a vu disparaître la culture ouvrière dans laquelle il a grandi. À 52 aujourd’hui, Hawley est star en son pays et ses disques dégagent une humilité et une sagesse qui détonnent.

La quête immense et modeste d’une justesse, pour dire, par exemple, comme c'est le cas dans la chanson "Midnight Train", un changement de lumière à bord d’un train. Les nuances des sentiments, les grands comme les petits. 

  • Légende du visuel principal: 'Further', nouvel album solo de Richard Hawley, a paru sur le label BMG © Chris Saunders
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.