Pop & Co , c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

De la musique cubaine, on connaît le son , la salsa ou la rumba, mais ce qui est le plus populaire sur l'île, c'est le reggeat ó n.

Reggaeton A Lo Cubano
Reggaeton A Lo Cubano © WEA / WEA

A Cuba, il n'y a que des radios d'État . Radio Taino est l'une d'entre elles et la station diffuse de la variété cubaine , de la rumba mais aussi "Happy " de Pharell Williams . Il y a en revanche un genre que l'on n'y entend pas, ou très peu, c'est le reggaetón ! Mélange de hip-hop , de beats électro , de rythmes tropicaux, voire de reggae , pour peu que le groupe vienne du sud-est de l'île, juste en face de la Jamaïque, le reggaetón, c'est du gros son !

Il y a trois ans, le Président de l'Institut cubain de la musique a suggéré d'interdire le reggaet ó n dans les lieux publics. C'est la raison pour laquelle on ne l'entend pas à la radio ici. Le genre est jugé vulgaire et il pervertirait l'image musicale de l'île. Mais pour la jeunesse, le reggaetón est synonyme de modernité . Ce courant musical vient de Porto Rico et les groupes cubains se le sont approprié en intégrant les rythmes locaux. Le reggaetón devient alors Cubatón .

L'un des groupes les plus représentatifs (et les plus connus) du courant s'appelle Gente de Zona , autrement dit "Les Gens de la Zone", célèbres notamment pour leur titre "La Silicona ". Si les autorités critiquent le reggaetón pour ses paroles machistes et ultra-sexuelles (dans les clips, les filles lavent les capots des voitures avec leurs seins), les chansons sont finalement tolérées parce que sans danger pour le régime . Le reggaetón, c'est surtout fait pour danser, à l'image d'une jeunesse dépolitisée .

Dans le Cuba d'aujourd'hui, de plus en plus d'activités s'ouvrent à l'entreprise privée et le reggaetón fait partie des productions qui se sont totalement affranchies des studios d'État . Le reggaetón raconte la musique d'aujourd'hui : un truc que l'on peut fabriquer chez soi, pour peu que l'on ait un micro, un ordinateur et de la mousse pour insonoriser le salon.

Le reggaetón est populaire dans toute l'Amérique latine et auprès de la communauté hispanique installée aux États-Unis . En s'associant avec des artistes comme Enrique Iglesias ou des rappeurs américains, les reggeatóneros cubains sont connus bien au-delà de Cuba. Par exemple, avec le titre, "El Taxi ", auquel le rappeur Pitbull participe, le reggaetónero Osmani Garcia totalise 18 millions de vues sur YouTube, des clics qui viennent forcément d'ailleurs, parce que Cuba compte seulement 11 millions d'habitants, qui n'ont, pour la plupart, pas Internet.

Pas de hit-parade ou de top des ventes à Cuba, la popularité du reggaetón à La Havane se constate avec la musique que l'on entend à travers les fenêtres des maisons, lorsque l'on va en boîte de nuit avec des Cubains pour danser jusqu'au milieu de la nuit, ou simplement en montant dans un taxi.

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.