Le jeune rappeur américain Kendrick Lamar, considéré comme le prodige de sa génération, a sorti un nouvel album en avril dernier. Celui-ci s'intitule 'DAMN'.

Le rap est la musique la plus populaire au monde aujourd’hui. Et Kendrick Lamar serait son prophète, notamment, pour commencer, par l’ampleur de son audience. En un mois seulement, son nouvel album s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires. Prophète également par la puissance de son discours sur l’Amérique.

Son disque semble commencer par un récit simple : un garçon veut aider une vieille aveugle. Ce premier texte est écrit comme une parabole. Cette vieille dame aveugle, frustrée parce qu’elle vient de perdre quelque chose, représente les États-Unis. Et au garçon qui veut lui porter secours, cette vieille Amérique aveuglée, répond par un coup de feu.

Depuis cinq ans, Kendrick Lamar, Noir américain, a remis politique et question raciale au cœur du rap. Dans ce disque, il diffuse des extraits de la chaîne conservatrice Fox News dont l’un des éditorialistes a déclaré à son sujet :

Je pense que le hip-hop est beaucoup plus nuisible que le racisme pour les Afro-américains.

Ce à quoi Kendrick Lamar répond qu’il a les gènes de la royauté autant que ceux du mal dans son A.D.N.

Kendrick Lamar n’a pas 30 ans et il est devenu le porte-parole d’une génération : celle qui, en 2012, a initié le mouvement Black Lives Matter », « la vie des Noirs compte ». Mais, depuis ses débuts, Kendrick Lamar est un porte-parole qui tend un miroir aux autres autant qu’à lui-même. Il pointe l’hypocrisie et les tentations d’une jeunesse comme ses tentations à lui pour la violence et la dope.

Son album est rempli de références bibliques. Les morceaux s’intitulent « Orgueil », « Loyauté », « Peur ».

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.