À l'occasion d'une nouvelle tournée européenne des Rolling Stones, 'Pop & Co' est consacré ce lundi matin à leur album 'Sticky Fingers', publié en 1971. Un disque mythique.

Mick Jagger, arrogant et intrépide, a alors 26 ans.
Mick Jagger, arrogant et intrépide, a alors 26 ans. © Maxppp / Carsten Rehder

L'enregistrement d'une partie des titres de Sticky Fingers se passe dans une ancienne fabrique de cercueils, reconvertie en studio d'enregistrement. Mick Jagger et Keith Richards partagent une bouteille de bourbon... entre autres choses. Sticky Fingers s'ouvre avec le morceau "Brown Sugar".

Jimmy Johnson, l’ingénieur du son présent ce jour-là, résume la situation en disant que « Keith voulait sonner crado ». Pour les paroles, c’est idem. Les Stones viennent de terminer une tournée américaine et Mick Jagger écrit sur les tabous du pays : la traite des esclaves, le viol d’une femme noire, le goût de son sexe, la drogue. Plus tard, il s’étonnera d’avoir réuni tous ces sujets en une chanson. Mick Jagger, arrogant et intrépide, a alors 26 ans.

Dans son autobiographie, Keith Richards raconte l'état du groupe à ce moment-là :

On était vidés. On aurait très bien pu s'effondrer.

Vidés par une tournée américaine, par l'assassinat d'un spectateur pendant le concert d'Altamont, par la mort de Brian Jones, JanisJoplin, JimmyHendrix, par des procès pour usage de drogues. StickyFingers, c'est l'album d'un groupe de survivants, de ceux qui ont survécu aux années 1960.

En 1971, les Rolling Stones ont déjà 10 ans de carrière derrière eux. À ce moment de leur parcours, Sticky Fingers est un cocktail fantastique. D'un côté, il y a les années d’expérience de jeunes gars qui sont dans la maîtrise totale de leur art. De l'autre, il y a l’inconscience intacte d’une bande de jouisseurs. Alors tout est possible en studio.

Depuis le début, la discographie des Stones raconte l’épopée d’une bande d’Anglais, biberonnés au blues et au rock and roll américain des années 1950. Sticky Fingers en est l'un des sommets.

la suite à écouter...

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.