Le musicien irlandais Rejjie Snow propose avec 'Dear Annie' premier album dense, riche et renversant. Son rap se nourrit de jazz, de pop, de soul ou d'électro et 'Dear Annie' chante l'amour de multiples façons.

Rejjie Snow a 25 ans, ce qui signifie qu’il a grandi essentiellement avec du rap. Toutefois, si le rap arrive à peine aux oreilles des plus de 50 ou 60 ans, Rejjie, quant à lui lui, appartient à une génération qui commence déjà à s’en lasser. Alors, comme beaucoup de ses jeunes collègues, il nourrit ses sons d’autres choses : jazz, pop, soul, électro. Beaucoup pensent encore que le rap n'est que la chronique quotidienne de la vie des quartiers. Mais, là aussi, Rejjie Snow est ailleurs. La plupart de ses chansons ne racontent qu’une seule chose : l’amour, avec ses bas et ses hauts.

Cet album s'intitule Dear Annie. En français, cela signifie « chère Annie ».

Qui est cette Annie, à laquelle s’adresse Rejjie ?

Un personnage de fiction qu’il a inventé. Dans un morceau, Annie est une fille rencontrée à Los Angeles. Dans un autre, elle pourrait être une femme venue d’Orient, avec son prénom chanté comme une mélopée.

Le disque compte 20 titres qui défilent selon un scénario précis avec des interludes tous les trois ou quatre morceaux. Ces interludes sont les moments d’une émission de radio fictive. Comme si Rejjie Snow parodiait le cirque de tous les talk-shows dédiés à la promo. Rejjie y joue l’artiste déjà fatigué de répondre aux mêmes questions, mais qui continue à "faire le boulot". Il donne le titre du morceau qui suit et en raconte quelques bribes.

Dans un morceau qui s'intitule "23", Rejjie Snow met en scène un dialogue entre un homme et une femme. Il y a une embrouille entre eux. On ne comprend pas tout ce qui se dit, mais ce n’est pas grave. La façon dont la fille rit à la fin, c’est un truc qu’on connaît tous. On sait que dans cette embrouille, le gagnant, c’est lui.

Rejjie Snow est irlandais. Mais son album raconte la fabrication mondialisée de la musique aujourd’hui. Son disque s’est construit avec des musiciens français, américains et canadiens. Et, souvent, leurs échanges ne s’est fait que par courriels ou SMS. Rejjie Snow, irlandais, chante avec Dana Williams, californienne, pour un morceau dont le titre, en français, serait « Amant égyptien ».

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.