À l'occasion de la parution de 'Pierre Vassiliu - Face B', un disque regroupant quelques pépites de Pierre Vassiliu, 'Pop & Co' se penche sur l'œuvre de cet auteur-compositeur-interprète, parfois résumé à son tube complètement toqué, "Qui c'est celui-là ?". 'Pierre Vassiliu - Face B' a paru chez Born Bad Records.

J’ai jamais vu un mec faire autant d’efforts pour saccager sa carrière.

C’est ce que disait l’un des agents de Pierre Vassiliu. Cette carrière, elle aurait dû être lancée avec "Qui c'est celui-là ?", son unique tube, commis en 1973. L’adaptation d’une samba de Chico Buarque.

L'histoire ne dit pas si Vassiliu a volontairement saccagé sa carrière, mais, quoi qu'il en soit, toutes ses chansons racontent que son ambition n’était pas d’être premier de cordée. Dans les chansons de Vassiliu, les priorités sont :

  • Se lever à cinq heures du soir pour ne pas rater le soleil couchant ;
  • Être avec des copains ;
  • Prendre un apéro qui dure des heures ;
  • Et pourquoi pas finir la soirée en faisant l’amour à plusieurs.

On le pense rigolo, égrillard, et, d’un coup, il vous serre le cœur. Parce que le grand art de Vassiliu, c’est de déjouer nos attentes en moins de trois minutes.

La chanson qui s'appelle "Film", en ce sens, est l’une des plus belles chansons françaises du répertoire. Et pourtant le sujet est épineux : c’est l’histoire d’un homme qui cherche une prostituée pour tromper son ennui, on le suit dans sa voiture, on voit un car de police à travers les vitres, des travestis, et puis une fille seule dans la nuit, sous la pluie. Et Pierre Vassiliu s’approche.

Les douze chansons, plutôt méconnues, rassemblées sur le disque Pierre Vassiliu - Face B (1965-1981) prouvent s’il le fallait que Vassiliu a inventé un ton, avec sa façon de pratiquer le parler-chanter. Certes, ce n’est pas nouveau. En France, c’est même une tradition. Le parler-chanter, Ferré et Gainsbourg l’ont plus que pratiqué. Mais Vassiliu parle sans la distance chic de Gainsbourg et sans la théâtralité de Ferré. Vassiliu qui parle, c’est le refus de l’esprit de sérieux et de la grandiloquence.

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Pierre Vassiliu derrière une nouvelle table de mixage présentée au Salon de la Musique à Paris, le 23 septembre 1975 © Getty / Keystone-France
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.