Depuis qu'ils existent, les téléphones portables ont toujours eu un lien fort avec la musique. Une histoire qui commence par les sonneries, qui continue avec une coque de chasteté.

Jeune homme allongé dans un parc écoute de la musique sur son smartphone
Jeune homme allongé dans un parc écoute de la musique sur son smartphone © Getty / Chad Springer

La semaine dernière, Apple annonçait en grande pompe l’arrivée de son nouveau modèle de smartphone sur le marché, l'iPhone 7. À quelques jours de sa mise en vente, Rebecca Manzoni s’intéresse dans _Pop & Co_aux liens entre l’industrie musicale et nos téléphones portables.

Cette histoire commence au début des années 2000 avec les chansons que l’on téléchargeait pour en faire une sonnerie. Et le morceau qui figure dans le Livre des records au titre de la chanson la plus utilisée comme sonnerie, c'est Lonely, interprété par Akon.

Pendant un temps, les musiques de sonneries furent l’un argument de vente pour les téléphones. C’est ainsi que début 2011, un constructeur sud-coréen conclut un contrat avec Ennio Morricone ! À l’issue de quatre ans de négociations avec le maestro, Morricone compose une série de sonneries téléphoniques.

Ces musiques de sonneries ont été un marché florissant jusqu’en 2012. Elles ont même représenté la part la plus importante des revenus générés par la musique numérique. Mais ça n’est plus du tout le cas aujourd’hui.

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.